Bertelsmann arrête une imprimerie et annonce un plan social

Antoine Oury - 07.02.2013

Edition - International - imprimerie - Bertelsmann - Itzehoe


De mémoire d'imprimeurs, du jamais vu est sorti des presses : le groupe allemand Bertelsmann, actionnaire majoritaire de Prinovis, une entreprise spécialisée en héliogravure, va fermer l'un des quatre sites qu'il possède en Allemagne. Le couperet s'abattra sur le site d'Itzehoe, sous-utilisé d'après le groupe : 1000 emplois seront supprimés pour une fermeture arrêtée au deuxième semestre 2014.

 

 

Presse typographique de Marinoni, 1883

 

 

 

Prinovis emploie près de 3.800 salariés en Europe, répartis entre les quatre sites allemands (Itzehoe, Ahrensburg, Dresden, Nuremberg) et un cinquième en Angleterre, à Liverpool. A priori, seul le site d'Itzehoe serait concerné par cette brusque réduction des effectifs, en raison de sa sous-utilisation, pointée par le PDG de Prisnovis, Bertram Stausberg. 20 millions € annuels seraient épargnés avec cette fermeture.

 

Longtemps à la pointe pour l'impression de milliers de catalogues, du Stern et du Spiegel, les presses se cassent désormais les dents sur l'utilisation commerciale et promotionnelle d'Internet. Le groupe Prinovis, détenu à 74,9 % par Bertelsmann, et à 25,1 % par l'éditeur allemand Axel Springer, a révélé la nouvelle mercredi, suscitant une vive émotion auprès de ses employés : « C'est la première fois qu'une imprimerie de cette taille est fermée dans cette région » assure Martin Dieckmann, du syndicat Ver.di.

 

Si la fermeture définitive aura lieu au deuxième semestre 2014, les 700 salariés (pour 400 intermédiaires) devraient être fixés sur leur sort à la fin de l'année. Le ministre Reinhard Meyer, ministre de l'Économie SPD, a souligné que l'entreprise recevrait le soutien du gouvernement pour éviter la destruction des emplois dans la région.

 

Prinovis est né en 2005, en tant que coentreprise entre Bertelsmann et Axel Springer AG.