Bertelsmann investit massivement sur les marchés brésilien, chinois et indien

Antoine Oury - 12.02.2015

Edition - International - Bertelsmann éditeur - investissement marchés - Chine Brésil Inde éducation


Le groupe d'édition Bertelsmann a particulièrement bien fini l'année 2014 : il faisait état d'un chiffre d'affaires de 11,82 milliards €, ce qui représentait une augmentation de 4,3 % par rapport à l'année précédente (11,33 milliards €). Les bons résultats vont participer à une extension des marchés de Bertelsmann, qui porte son regard sur le Brésil, la Chine et l'Inde.

 


Die Gastgeber: Liz Mohn und Thomas Rabe

Thomas Rabe, directeur général de Bertelsmann, et Liz Mohn, veuve de Reinhard Mohn

(Leander Wattig, CC BY-SA 2.0)

 

 

Le groupe d'édition avait déjà fait part de quelques pistes de développement : en mars 2014, un fonds de 30 millions € était mis en place pour investir dans les technologies à des fins éducatives et pédagogiques au Brésil. Un marché émergent que Bertelsmann souhaitait occuper le plus rapidement possible, en propulsant notamment les innovations numériques.

 

L'ouverture du marché chinois aux investisseurs constituait également une véritable aubaine, et les cadres du groupe viennent d'ajouter l'Inde à la liste des pays susceptibles d'accueillir un peu plus les activités de Bertelsmann. Les livres, la production télévisuelle, les magazines et les services font partie des différents domaines où le groupe concentrera ses investissements.

 

« Dans ces pays, les tendances démographiques, une classe moyenne en expansion et un pouvoir d'achat en croissance, conduisent à une forte demande pour des médias numériques, de nouveaux services et des contenus pédagogiques », assure Thomas Rabe, directeur général du groupe. Une soixantaine de cadres de Bertelsmann se retrouveront cette semaine à New Delhi pour discuter des plans à venir.

 

Le groupe souhaite réaliser environ 1 milliard € de recettes, à moyen terme, dans ces marchés en croissance. Un objectif tout à fait réalisable, dans la mesure où le groupe médiatique est déjà bien installé les trois pays : Penguin Random House, détenu à 53 % par Bertelsmann, est ainsi un éditeur majeur de livres en anglais en Inde. La filiale d'édition Gruner + Jahr, quant à elle, publie déjà en Chine le premier magazine féminin du pays.