Bertelsmann, un premier trimestre à double tranchant

Clément Solym - 08.05.2008

Edition - Economie - Bertelsmann - résultats - chiffre


Après avoir créé l'événement en annonçant la publication d'une version papier de la section allemande de Wikipedia, Bertelsmann vient de rendre publics ses résultats du premier trimestre.

Propriétaire de France Loisirs, le groupe présente globalement un chiffre d'affaires en baisse, mais des bénéfices plutôt à la hausse. Si le premier connaît une perte de 3,9 points, en passant à 4,2 milliards d'euros, on pointe du doigt l'activité audio, soit Sony BMG, toujours empêtré dans la découverte d'un plan pour contrer le piratage.

Toujours les livres...

Mais Direct Group est de nouveau cité comme responsable. Cette partie incluant les ventes de livres et de disques avait fait l'objet de spéculation sur une possible vente. L'an passé, le groupe avait clairement affirmé que les ventes de livres à distance ne lui était guère aussi profitables qu'escompté.

D'autre part, le dollar en berne n'a pas manqué de toucher les résultats du groupe, notamment en ce que le groupe est massivement présent en Amérique du Nord, où il comptabilise une grande part de son CA.

Néanmoins, le bénéfice d'exploitation est souriant, puisqu'il gagne 9,6 %, évalués à 217 millions d'euros. En net, cela représente une somme de 35 millions, contre la perte de 70 millions du premier trimestre 2007.

Plus brièvement, RTL Group, coté en Bourse à Bruxelles afficherait 8 % d'augmentation, alimentant largement le succès de ce trimestre. Pour le reste de l'année, Bertelsmann affirme que le bénéfice d'exploitation sera stable, ou sensiblement supérieur à celui de 2007. Nononbstant, « les incertitudes conjoncturelles » sont toujours redoutées.