Béziers : trois suspects arrêtés pour vol de cartes géographiques anciennes

Maxim Simonienko - 29.05.2019

Edition - Justice - vol carte arrestation - ocbc enquête criminelle - béziers arrestation suspects


Le 20 mai 2019, avec l'aide d'Europol, l'OCBC (L'office central de lutte contre le trafic de biens culturels) et la Guardia Civil espagnole (UCO) ont réussi à démanteler un groupe criminel organisé et soupçonné d'avoir volé des cartes dans les collections d'archives des bibliothèques européennes.

Old Map (97)
rosario fiore, CC BY ND 2.0

 

Plus d'une dizaine de milliers d'euros par carte


Le mode opératoire du groupe de voleurs était visiblement toujours le même. L'un des membres du crime organisé se faisait passer pour un chercheur auprès des bibliothécaires, déclarant être intéressé par une consultation des archives. Pour les employés les plus méfiants, il présentait de faux documents d’identité ou une fausse carte d’enseignant-chercheur.

L'individu en question distrait alors l'attention du bibliothécaire et en profite pour découper des feuilles rattachées aux livres du XVIe siècle, principalement celles contenant des cartes anciennes. Ces dernières sont par la suite vendues pour une somme atteignant des dizaines de milliers d'euros sur le marché criminel des biens culturels.

« Il y a un vrai marché de collectionneurs pour ce genre de cartes anciennes, confirme un proche du dossier à nos confrères du Parisien. Une carte similaire à celles qu’ils ont volées a récemment été vendue plus de 25.000 euros aux enchères. »
 

Trois suspects arrêtés à Béziers


C'est la bibliothèque municipale d’Avignon qui a donné l'alerte à l’OCBC après une tentative de vol avortée. Déjà en 2012, les enquêteurs avaient réussi à démanteler une filière similaire, mais de plus grande ampleur. L’OCBC avait alors averti les organismes culturels contre ce type de vol.

Les enquêteurs se mettent alors sur la trace d’un ancien criminel, condamné justement dans le cadre de l'affaire de 2012 et récemment sorti de prison. Afin de mener à bien l'opération, Europol avait fourni un soutien analytique pour préparer l'action et avait déployé un bureau mobile à Montpellier. Cette action a permis aux équipes de recherche d'extraire et d'analyser les données des téléphones mobiles.

La Guarda Civil espagnole repère alors l'homme de l'autre côté des Pyrénées et il est prévu qu'il rende visite à deux de ses complices dans sa ville natale : Béziers (Hérault). Six propriétés ont alors été fouillées simultanément en France et en Espagne, le 20 mai 2019. Comme prévu, les trois suspects ont été arrêtés près de Béziers. Trois véhicules et 6000 € en espèces ont également été saisis dans la foulée. 
 

Malheureusement, les trois malfaiteurs ont réussi à subtiliser au moins cinq cartes datant des XVe et XVIe siècles, entre la fin de l'année 2018 et le début de l’année 2019. Les archives volées proviennent des bibliothèques de Limoges (Haute-Vienne), Auxerre (Yonne) et Le Mans (Sarthe). Les cartes demeurent introuvables pour le moment, mais l’enquête se poursuit pour tenter de retrouver les receleurs.


via Europol.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.