Bibliophile et amateur d'art, Jean-Paul Barbier-Mueller est décédé

Cécile Mazin - 28.12.2016

Edition - Société - Jean-Paul Barbier-Mueller - Suisse décès bibliophilie - poésie française Renaissance


Jean-Paul Barbier-Mueller fut l’un des plus éminents collectionneurs d’art d’Afrique et d’Océanie. Il est décédé ce 22 décembre, à Genève. Entrepreneur dans l’immobilier, il profitait d’une grande réussite pour entretenir ses passions, notamment tournées vers les livres. 

 

 

 

Collectionneur suisse à l’œil averti, bibliophile et grand amateur de la poésie française du XVIe, Jean-Paul Barbier-Mueller a cultivé tout au long de sa vie une extraordinaire curiosité et une connaissance extrêmement fine des arts du monde entier, plus particulièrement ceux d’Afrique et d’Océanie.

 

La ministre de la Culture, Audrey Azoulay rappelle : « En 1977, il ouvre à Genève avec son épouse Monique Mueller le remarquable musée Barbier-Mueller à partir de la collection initiée dès 1907 par Josef Mueller. En 2010, il y crée la Fondation Culturelle Musée Barbier-Mueller qui promeut les recherches ethnologiques et la lutte contre l’oubli des civilisations premières. De 1997 à 2012, sa collection d’art précolombien est aussi exposée au Palais Nadal à Barcelone.

 

Grand ami des musées français, il fut membre du Conseil artistique des musées nationaux de 2004 à 2013. Avec son épouse, il a été un des bienfaiteurs du musée du Quai Branly-Jacques Chirac dont il a accompagné la création et enrichi les collections de manière extraordinaire avec plus de 500 dons. »

 

Bibliophile passionné de poésie

 

Il disposait par ailleurs d’une grande collection d’œuvres de Ronsard et Du Bellay dans une bibliothèque enviée. Il avait notamment préfacé un dictionnaire des poètes français de la seconde moitié du XVIe siècle, qui reçut le prix de l’Académie française pour ses deux premiers tomes. (Editions Droz)

 

Fondateur du musée Barbier-Mueller de Genève et du Museo Barbier-Mueller d’Arte Precolombino de Barcelone, inaugurés respectivement en 1977 et 1997, Jean Paul Barbier-Mueller a constitué l’une des plus importantes collections privées au monde d’art primitif (Afrique, Océanie, Indonésie), précolombien et antique, regroupant plus de 6000 œuvres et poursuivant la passion de son beau-père, Josef Mueller.

 

Mais ce grand connaisseur de l’ethnie Batak du nord de Sumatra est aussi un spécialiste reconnu de la poésie et de l’histoire française du XVIe siècle. Bibliophile dès l’âge de treize ans, il a rassemblé l’une des bibliothèques les plus exhaustives consacrées à Ronsard et aux auteurs de la Pléiade, mais aussi à de très nombreux minores. Intitulé Ma Bibliothèque poétique, le catalogue de cette collection, à visée bibliographique, compte sept volumes in-folio déjà publiés. 

 

Jean-Paul Barbier-Mueller a également écrit de nombreux articles pour des revues comme Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance ou Le Bulletin du Bibliophile dans le domaine de l’histoire de la littérature. Il est l’auteur d’une Bibliographie des Discours politiques de Ronsard et l’un des trois auteurs de Ronsard et la Rome protestante publié en 1985 par la Bibliothèque Publique et Universitaire de Genève. En 1997, sa femme et lui ont créé, en faveur de l’Université de Genève, la « Fondation Barbier-Mueller pour l’étude de la poésie italienne de la Renaissance », qui regroupe a l’heure actuelle près de cinq cents volumes d’éditions rares de poètes du XIVe au XVIe siècle.