Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Bibliothèque : amende de 8.557 £ pour 47 années de retard

Antoine Oury - 17.09.2013

Edition - Bibliothèques - 47 ans de retard - amende - livre non rendu


Bel exemple pour les étudiants : un universitaire britannique vient de fixer un nouveau record en matière d'amende dûe pour retard : son ardoise affiche ainsi 8.557 £ à payer à la bibliothèque de la Queen's University de Belfast. Après avoir redécouvert par hasard l'ouvrage, l'honnête professeur s'est rendu à la bibliothèque...

 


Nice incentive

crazytales562, CC BY 2.0

 

 

Le livre dont il est question est un recueil poétique d'Arthur Hugh Clough, poète victorien : « J'ai été vraiment fan de Clough, que j'ai toujours considéré comme un poète dont l'aura fut obscurcie par Whitman, Browning, mais j'avais quitté la Queen's University et je préparais mon doctorat dans l'Oregon » explique le professeur John “Jack” Foster.

 

Acquis en mai 1921 par la bibliothèque, le livre aurait dû être rendu le 11 octobre 1966. 47 ans après, la facture s'est allongé à mesure que les années passaient : c'est près de 9.000 £ que l'universitaire aurait dû payer. 

 

Mais la bibliothèque a récupéré son livre avec plaisir, sans facturer Foster : « J'imagine que la morale de l'histoire, c'est qu'il faut s'assurer qu'un livre en retard est vraiment en retard lorsque l'on en découvre un chez soi. »

 

Si la somme fait partie des plus importantes suite à un retard, le record absolu est détenu par un livre de Charles Darwin, rendu à une bibliothèque après 122 ans « d'emprunt ». Près de 24.000 £ auraient pu être réclamées, mais il y a peut-être prescription si l'usager est décédé...

 

(via The Independent)