Bibliothèque : des sièges antiparasitaires pour triompher des punaises de lits

Clara Vincent - 18.12.2019

Edition - Bibliothèques - Punaises de lits - bibliothèques Québec envahisseur - Bibliothèque et Archives nationales


Les punaises de lits, ce fléau des bibliothèques… Du territoire Nord-américain, jusque dans le sud de la France, à la bibliothèque Alcazar de Marseille, nombre d’établissements ont signalé au fil du temps la présence de ces parasites.
 


 

Depuis, les bibliothécaires ont fait leurs armes, entendant bien venir à bout de ces petites bêtes aussi envahissantes que dévastatrices. Après Mikki, chiennne traqueuse de punaises venue à la rescousse de la bibliothèque de Saskatoon, dans la province du Saskatchewan au Canada, place aux fauteuils antiparasitaires dans la Grande Bibliothèque de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). 

Les sièges infestés de la Bibliothèque seront ainsi remplacés d’ici au 28 janvier 2020 par 380 de ces nouveaux fauteuils, apprend-on sur le site du quotidien La Presse

Cette décision remonte à l’automne 2018, alors que l’établissement faisait face à l’invasion de ces dérangeantes petites bestioles. Plusieurs sections de cette infrastructure de 33.000 mètres carrés, située en plein centre-ville, avaient été préventiment fermées à l'époque. 
 

Allier l'anti-punaise de lit à l'érgonomie 


En plus que de faire office de véritable repoussoir des maudits insectes, ces nouveaux fauteuils devraient ainsi être la promesse d’assurer à nouveau le confort de ses quelques 7000 visiteurs quotidiens.

« Les nouveaux fauteuils ont été choisis en fonction de trois critères, a expliqué Martin Dubois, directeur général de la Grande Bibliothèque au journal canadien: l’ergonomie, la résistance et la facilité d’entretien. Ils n’ont ni cavité ni coussin. Les housses sont amovibles et le tissu a reçu un traitement antiparasitaire. » 
 
Une décision qui entend donc réconforter le personnel et les différents visiteurs de l’établissement public. Mais qui n'est pas pour autant le signe d'une bataille définitivement gagnée. 

C'est une spécialiste de l'hygiène et de l’environnement à la Direction régionale de santé publique canadienne, Mélanie Tailhandier, qui l'a dit:  « On ne peut jamais savoir qui a apporté une punaise dans un endroit. Et on ne pourra jamais empêcher à 100 % qu’une punaise puisse entrer à la Grande Bibliothèque.»
 

Et de se montrer rassurante tout de même:  « Mais il faut minimiser les cachettes. Ce qui est recommandé, c’est de faire de la surveillance, un suivi des interventions et de la prévention. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.