Bibliothèque : écrivains et éditeurs interpellent Bertrand Delanoë

Clément Solym - 27.09.2011

Edition - Société - morland - bibliothèque - fermeture


La bibliothèque du personnel du centre administratif, sise au 17 boulevard Morland a vu sa fermeture programmée pour le mois de décembre, par la mairie de Paris. Selon les signataires d'une pétition adressée au maire, cette décision est une hérésie...

« La fermeture de sa bibliothèque est une mesure pénalisante pour l’accès à la culture – qui plus est de proximité -et les personnels usager. C’est une mauvaise action contre la culture, contre les catégories de personnels citoyens à revenus modestes de la Ville de Paris », peut-on lire dans une déclaration du syndicat CGT DAC.


Et à ce titre, ils sont plus de 26 éditeurs et auteurs à avoir signé la pétition, protestant contre la fermeture de l'établissement. « C’est une mauvaise action contre la culture et des catégories de personnels à revenus modestes. Nous sommes écrivains, les bibliothèques sont notre poumon, c’est là que nos livres respirent et ont une chance de vivre », explique en effet la pétition.

Lieu culturel assimilable à une bibliothèque de comité d'entreprise, elle compte plus de 1000 inscrits, et depuis plusieurs années, accueille de nombreux agents de la Ville de Paris. Près de 1200 qui la fréquentent assidûment et 900 qui y sont inscrits.

Ceux-ci viennent « consulter sur place les revues et documents et y étudient en préparation de concours. Ils y trouvent un accueil chaleureux et, chez les bibliothécaires, une bonne connaissance des différents domaines de la littérature (le polar par exemple) ».

En parallèle, une autre pétition en direction des personnels a recueilli des milliers de signatures. Et à ce titre, les syndicats réclament que la mairie mette fin à son projet de fermeture. En l'occurrence, ils sont décidés à voter contre, à l'occasion du prochain Comité Paritaire des Affaires Culturelles présidé par l’adjoint à la Culture, Monsieur Christophe Girard