Bibliothèque : Ed Vaizey lance une commission sur le prêt des ebooks

Clément Solym - 18.07.2012

Edition - Bibliothèques - Ed Vaizey - bibliothèques britanniques - prêt de livres numériques


Le ministre britannique de la Culture, des Médias et du Sport, Ed Vaizey, va lancer une commission indépendante qui va se pencher sur la question du prêt des ebooks. Le sujet soulève toujours des inquiétudes auprès des éditeurs, auteurs et bibliothécaires, mais pas forcément pour les mêmes raisons...



ed vaizey

Le ministre Ed Vaizey (auteur : jontintinjordan)

 

 

Au cours de son intervention, au début du mois de juillet, (voir notre actualitté) le ministre britannique avait déçu les « Book Campaigners », qui défendent les établissements de prêt et leurs budgets, en omettant d'évoquer la question du prêt des ebooks en bibliothèques. Pour les militants, le recours aux nouveaux supports pourrait constituer une voie de salut : « C'est sur la table depuis très longtemps, et les libraires, éditeurs et auteurs sont très préoccupés par leur modèle économique. Parallèlement, les bibliothécaires attendent avec impatience l'autorisation du prêt numérique, sans lequel le futur des établissements est menacé » résume ainsi Desmond Clarke.

 

Le gouvernement semble enclin à rassembler tous les intéressés autour de la table, pour que les discussions soient les plus productives possible, et que chacun trouve son compte dans la conception du prêt d'ebooks qui en sortira. Le PDG de la Publishers Association, Richard Mollet, s'est montré favorable à l'examen de la situation, mais a fixé des limites aux mesures qui en sortiront : « Nous ne sortirons pas avec une solution « pour tout le monde », et les décisions relatives au volume d'ebooks prêtés resteront l'apanage des maisons d'édition. »

 

Une expression est sur toutes les lèvres : « Sortir de l'impasse ». Alors que 60 fermetures d'établissements sont prévues l'année prochaine, et que les budgets se réduisent à peau de chagrin, le renouvellement des fonds se fait attendre. Pour Justin Tomlinson, président de la commission parlementaire sur les bibliothèques, ce besoin justifie un prêt de livres numériques uniquement sur place, ainsi que le paiement d'une « somme modique » qui sera partagée entre éditeurs et établissements, en plus des droits reversés aux auteurs.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.