Bibliothèque : “En empruntant des livres, vous avez économisé...”

Antoine Oury - 03.11.2016

Edition - Bibliothèques - bibliothèque emprunt livre - bibliothèque économie - bibliothèque prêts livres


La valeur sociale, mais aussi économique, des bibliothèques fait l'objet d'études et d'évaluation depuis des années. L'établissement de prêt de la ville de Wichita, au Kansas, a choisi une méthode sans détour pour faire réaliser à ses usagers l'intérêt financier d'emprunter des livres : façon ticket de caisse, le reçu de prêt affiche l'économie que les usagers réalisent, par rapport à l'achat des livres.

 

Un ticket de caisse proposé par une autre bibliothèque, dans la ville de Joplin, Missouri (via Twitter)

 

 

C'est une méthode radicale : la bibliothèque de Wichita et quelques autres aux États-Unis affichent désormais le montant économisé par leurs usagers par rapport à l'achat des livres. Une première somme correspond aux prix des livres empruntés, tandis que la seconde reflète l'ensemble des économies réalisées sur une période donnée. Un montant qui, évidemment, peut vite devenir conséquent.

 

« Peut-être que les gens se sentiront plus à même de continuer à fréquenter leurs bibliothèques, à constater les économies réalisées et même à s'en vanter auprès de leurs amis », s'amuse Stephanie Huff, porte-parole pour la bibliothèque de Wichita.

 

L'option n'a généré aucun coût pour la bibliothèque, puisqu'elle fait partie d'une récente mise à jour de leur logiciel de gestion. Des fonctionnalités similaires sont généralement disponibles pour les commerces, qui affichent sur leur ticket de caisse l'économie réalisée avec l'adhésion à un programme de fidélité. Et, comme pour les commerces, l'affichage des économies vise à plus d'assiduité de la part du visiteur.

 

« Certaines personnes m'ont dit : “C'est ce que je dis tout le temps à mes amis !” C'est bénéfique, cela aide à expliquer combien la bibliothèque est précieuse et permet d'économiser », souligne encore la porte-parole de l'établissement.

 

L'impact économique pour évaluer l'impact social

 

L'ajout de cette précision de comptable sur un reçu de prêt pourra faire grincer quelques dents : après tout, les bibliothèques offrent bien plus que quelques économies. Mais, comme le souligne la porte-parole de l'établissement, l'objectif est surtout de faire réaliser aux citoyens l'importance de la bibliothèque dans la diffusion du savoir et des connaissances. Et ainsi les rendre plus à même de défendre les établissements de prêt.

 

En effet, ces derniers se retrouvent souvent en première ligne des dépenses à réduire — ou des investissements à limiter — lorsque l'économie fait grise mine. En 2013, déjà, la bibliothèque nationale d'Espagne avait évalué l'impact social des bibliothèques en utilisant deux indicateurs : le coût sur le marché (Market Price), qui rend compte du prix public des services offerts par les bibliothèques, et l'évaluation contingente, une technique économique qui fait évaluer au public la valeur marchande des services offerts par la bibliothèque.

 

D'après cette étude, un euro investi dans la bibliothèque générait entre 2,80 et 3,80 € en retour sur investissement.

 

En plus de sensibiliser les publics, l'ajout des économies réalisées pourrait permettre de défendre plus efficace le rôle des établissements auprès des élus, à l'heure où « remettre le livre dans la vie publique » est recommandé par un rapport de la députée Marie-George Buffet.

 

via The Wichita Eagle