Bibliothèque Europeana : l'intérêt du public sous-estimé par l'UE

Clément Solym - 25.11.2008

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - Europeana - décembre


Elle a connu un tel décollage que sa mise en orbite s'est faite sans les internautes : Europeana, victime de l'engouement des visiteurs, qui ont effectué jusqu'à 10 millions de demandes par heure le 20 novembre dernier. Mais le porte-parole Martin Selmayr l'a assuré : le retour est prévu pour mi-décembre, plus forte, plus rapide, et plus mieux.

« Il n'y a pas eu de problème technique. Les trois serveurs ne pouvaient pas faire face à la demande qui a comptabilisé jusqu'à 10 millions de visiteurs par heure, alors que nous nous attendions à cinq millions. Il s'agit juste d'une question de capacité » , expliquait-il à The Bookseller.

Quoi qu'il en soit, la Commission européenne a été sidérée par la popularité du site. « Peut-être qu'on aurait dû accorder plus de confiance à l'intérêt que les personnes pouvaient avoir à l'égard de la culture en Europe, mais en fin de compte, c'est une success-story. Cela aurait été bien pire si l'UE avait surestimé l'intérêt pour ce site et que nous avions dépensé inutilement ses fonds », précise Mary Honeyball, porte-parole du parti travailliste au parlement européen.

Un contre-pouvoir face à Google, qui plus est produit par l'ensemble des pays européens, il était probablement difficile d'en mesurer l'engouement dès le premier jour. Le portail nous reviendra d'ici quelques semaines, peu avant les fêtes et probablement avec moins de sollicitations. L'Europe attend cependant une date avant de plonger dans l'euphorie de Noël...