Bibliothèque : les livres jeunesse “transgenre” exclus de l'espace enfant

Clément Solym - 21.01.2019

Edition - Bibliothèques - livres enfants transgenre - bibliothèque discrimination enfants - livres exclure enfant


Loin des préoccupations de classements que connaissent d’habitude les bibliothécaires, l’établissement du Kansas opère par principe discriminatoire. En effet, les ouvrages contenant des personnages transgenres, quand bien même ils relèvent de la littérature jeunesse, seront supprimés de l’espace dédié. 

Shelf reading the children's area
Bonner Springs Library, CC BY 2.0


Fier de son entreprise, le conseil d’administration de la bibliothèque d’Andover (Kansas) vient donc de procéder à un vote des plus étonnants. Tous les ouvrages avec des protagonistes transgenres seront désormais transférés dans la section adulte ou Young Adult. C’est à l’initiative d’une résidente que cette sanction a été réfléchie et mise en application.

Marci Laffen a en effet évoqué le contenu sexuel présent dans les livres, qui justifierait selon elle que les ouvrages ne soient pas laissés à la portée des enfants. Par ailleurs, les titres traitent de thématiques comme le harcèlement, la révolte contre la police ou le refus de prendre des médicaments – de quoi surmotiver sa demande.

Et la voir acceptée par un conseil d’administration, qui doit encore définir avec précision où seront désormais stockés les ouvrages. 

Selon un porte-parole de l’établissement, Marci Laffen est allée jusqu’à qualifier « d’endoctrinement infantile », mais également « de programme de révolution sexuelle », les ouvrages qu’elle a mis à l’index. 
 
Pourtant, les débats n’ont pas manqué sur le rôle qu’une bibliothèque peut prendre dans ce type de censure : comment priver les enfants d’un accès à l’information, ou définir ce qu’ils ont le droit de lire ou non ? Les sujets sont complexes, il serait bon de faire confiance tant aux auteurs qu’aux éditeurs, dont c’est après tout le métier...

Pour exemple, l’ouvrage I am Jazz, biographie imaginée d’une enfant transgenre, classé dans la catégorie fiction pour mineurs. Il était jusqu’à présent dans l’espace jeunesse, mais devra prochainement être référencé dans les œuvres de fictions sur les relations entre les sexes.

L’idée, indique la directrice du Culture Shield Network, Donna Lippoldt, est que le déplacement de ces livres protège avant tout les enfants. Il ne faudrait pas qu’ils tombent, par hasard, sur l’un de ces documents, provoquant une certaine confusion dans son esprit. 
 
Pourtant, une femme qui s’est présentée comme transgenre, durant la discussion, a tenté de faire appel au bon sens. Brenda Way, présentant un ouvrage évoquant ces thématiques, a interpellé l’assemblée : « Si un enfant se saisit de cet ouvrage et en lit la couverture, cela signifie évidemment qu’il y a une curiosité. [...] Cet enfant a alors une question. Pourquoi estimons-nous qu’un enfant de 7, 8 ou 9 ans qui a des interrogations et souhaiterait lire ce livre devrait s’en voir refuser l’accès ? »

La gouverneure de l’État, Laura Kelly, avait, dans l’une de ses premières apparitions publiques, promis de mettre un terme à toute forme de discrimination raciale, sexuelle ou de genre, sur le territoire. Premier échec.


via Witchika Eagle

 


Commentaires
Devons-nous envisager un coin"enfer" de la littérature jeunesse?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.