Bibliothèque numérique aux Pays-Bas : le prêt d'ebooks arrive

Clément Solym - 02.03.2012

Edition - Bibliothèques - prêt d'ebooks - Pays-Bas - bibliothèques


La nouvelle vient tout juste de tomber : les Pays-Bas vont s'ouvrir au prêt de livres numériques prochainement, suite à l'accord qui a été signé entre éditeurs du pays et bibliothèques locales. 

 

C'est qu'au cours de l'année passée, les organisations professionnelles des établissements néerlandais ainsi que les représentants des éditeurs ont tenté de parvenir, mais en vain, à un accord ouvrant la voie à un prêt d'ebooks. Un processus douloureux, autant que complexe - on peut le mesurer à la situation telle que les éditeurs étasuniens la vivent, et les bibliothèques la subissent.

 

Les enjeux sont simples, mais jusqu'à lors indépassables : quid en effet du nombre d'exemplaires numériques que l'on peut emprunter, par rapport à ceux qui sont achetés par l'établissement ? Ou encore, comment gérer les revenus pour les auteurs et les éditeurs, à partir des titres empruntés ? Faut-il introduire des DRM, et de quel ordre ? Des problématiques lourdes, et qui n'avaient de fait aucune réponse.

 

 

 

Mais si entre professionnels, l'accord piétinait, c'est aussi entre éditeurs que l'on pataugeait. Pour certaines maisons, il était possible de mettre en prêt les livres numériques des oeuvres dont la version papier était d'ores et déjà disponible. Pour d'autres, il était impératif de respecter un délai de trois mois, avant de mettre ces prêts en place, pour ne pas voir les ventes de papier et de numériques cannibalisées. Enfin, certaines maisons souhaitaient que l'on mette en place un guichet de prêt pour chaque livre.

 

Les deux organisations professionnelles, bibliothèque et édition, sont parvenues à s'entendre, et les négociations sont arrêtées sur un ensemble de solutions admises. L'accord a été centralisé au niveau national, et finalement la mise en application pourrait commencer prochainement. 

 

Chaque éditeur est désormais en mesure de définir le degré de risques qu'il est prêt à prendre, pour ses frais, ses conditions d'emprunts, etc. Un obstacle qui est écarté, pour le plus grand bonheur des consommateurs...

 

« Il est prévu que l'achat de livres numériques conduira à un catalogue de littérature générale sur le court terme. Nous nous attendons à ce qu'à partir de la moitié de l'année, des prêts puissent avoir lieu, tant à l'intérieur des membres de la base de données de la bibliothèque, que pour les personnes non-inscrites, contre un léger coût supplémentaire », assure le directeur de Vereniging Openbare Bibliotheken, l'association des bibliothèques, Ap de Vries.