Bibliothèques en grève : “Entre le rapport Orsenna et nous, il y a un monde”

Antoine Oury - 06.04.2018

Edition - Bibliothèques - grève bibliothèques Seine Marne - Vallée Marne médiathèques - ouverture bibliothèques grève


Alors que le gouvernement met en avant un projet de transformation des bibliothèques critiqué, notamment, pour son manque de moyens financiers, des agents de 14 médiathèques de l'agglomération Paris-Vallée de la Marne ont déposé un préavis de grève pour la période du 21 mars au 14 avril prochain. Ils dénoncent « les sous-effectifs » et prônent « un service public de qualité » avec des investissements à la hauteur.


Débrayage à la médiathèque Simone-Veil à Courtry, en Seine-et-Marne (via la CGT Paris - Vallée de la Marne)


 

Un premier jour de grève a eu lieu le 21 mars dernier, avec des débrayages de 14h à 18h dans les médiathèques du Ru de Nesles à Champs-sur-Marne, de l’Arche Guédon à Torcy, de la Ferme du Buisson à Noisiel, du Segrais à Lognes, George-Sand à Croissy-Beaubourg et d’Émery Raphaël-Cuevas à Émerainville, puis de 16h à 18h dans les médiathèques Simone-Veil à Courtry, Jean-Pierre-Vernant et Olympe-de-Gouges à Chelles, Le Kiosque à Brou-sur-Chantereine, Jean-Sterlin à Vaires-sur-Marne, François Mitterrand et Pierre-Thiriot à Pontault-Combault et Aimé-Césaire à Roissy-en-Brie.

 

Ainsi l'intégralité des 14 établissements des 12 communes de l'agglomération de communes Paris - Vallée de la Marne se sont retrouvés autour de revendications qui portent sur « les sous-effectifs » identifiés par les agents et les représentants du personnel : « Postes gelés, temps partiels non compensés, non-remplacement de la plupart des collègues en arrêt longue maladie, voire postes purement supprimés. Et dans le meilleur des cas, des délais de remplacement allongés », énumère la CGT Paris — Vallée de la Marne sur son site.

 

« Sur l'ensemble du réseau, au moment de la fusion des communes en janvier 2016, on comptait 134 agents au sein des 14 médiathèques : aujourd'hui, nous en sommes à 112 agents, pour divers motifs, des départs en retraite en passant pas les mutations, les congés maternité ou les maladies de longue durée », explique Manolis Picault, secrétaire général de la CGT Paris — Vallée de la Marne. Le syndicat n'est pas à l'origine du mouvement, mais lui apporte son soutien, tout comme la CFDT.

 

Selon le personnel, la situation des médiathèques, « qui n'était déjà pas brillante avant la fusion », a fait l'objet de plusieurs alertes à l'administration, notamment un courrier envoyé en mai 2017 au vice-président de la communauté d'agglomération. Après des fermetures les mercredis et les samedis depuis le 21 mars dernier, pour ne pas nuire à l'accueil des scolaires, et des débrayages prévus jusqu'au 14 avril, le président de la communauté d'agglomération, Paul Miguel (PS), a convié les 6 représentants des médiathèques pour une rencontre le mercredi 11 avril.
 

Nantes : ouvrir les bibliothèques le dimanche,
avec une vraie rémunération

 

« Au 1er janvier 2018, sur un effectif de 112 agents travaillant dans le secteur des médiathèques, cinq postes permanents n’ont pas fait l’objet, à ce jour, d’un remplacement. Ils contribuent à l’optimisation de la masse salariale que nous sommes contraints de réaliser », a expliqué le président de la communauté d'agglomération au Parisien en pointant la baisse des dotations de l'État.

 

Au sein des médiathèques, « les collègues ont envie de faire leur travail, mais avec les moyens nécessaires », nous explique-t-on. La grève survient alors que le gouvernement entend ouvrir plus largement les bibliothèques et médiathèques, en comptant sur les élus. « Entre le rapport Orsenna et ce qu'il se passe chez nous, il y a un monde. Aujourd'hui, les effectifs sont au plus juste, et nous nous demandons plutôt s'il faut ne plus accueillir les scolaires, réduire les services offerts au public ou bien les horaires d'ouverture... »

 


Commentaires

Vous pouvez signer la version en ligne de la pétition de soutien aux médiathèques de ce réseau ici:

https://www.change.org/p/mediathequespvm-gmail-com-médiathèques-paris-v-marne-des-effectifs-suffisants-pour-un-service-public-de-qualité

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.