“Bibliothèques et médiathèques sont des espaces publics ouverts à tous”

Antoine Oury - 16.02.2018

Edition - Bibliothèques - bibliothèques accès libre - Bibliothèques ABF - médiathèque La Trinité


Dans un communiqué de presse, l'Association des Bibliothécaires de France (ABF) rappelle son attachement au principe d'accès libre aux bibliothèques et médiathèques. Un message qui fait suite à la polémique autour de l'accès payant à la médiathèque des 4 Chemins de La Trinité, dans les Alpes-Maritimes, pour les non-résidents de la commune. Avec pour objectif d'éviter d'autres décisions similaires en France.


Bibliothèque Canopée Paris
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

Après un mois de polémique qui avait suivi la décision très contestée de la municipalité de La Trinité, appliquée à partir de janvier 2018, la mairie avait annoncé un retour sur cette décision, pour un accès finalement payant aux collections. 30 € par an, pour les non-résidents de La Trinité, pour l'accès à l'ensemble des services de la médiathèque, et non plus au bâtiment lui-même.

 

La municipalité avait confirmé cette décision dans un communiqué, en rappelant son attachement à une politique de lecture publique. L'Association des Bibliothécaires de France, qui voyait dans l'accès payant au bâtiment pour les non-résidents « une discrimination territoriale », avait évoqué des « recours juridiques » pour faire renoncer La Trinité...

 

« L’ABF salue cette avancée tout en regrettant que l’inscription payante de 30 euros pour bénéficier du prêt de document soit très élevée et rédhibitoire pour une grande partie des publics en difficultés sociales. Cette avancée doit se concrétiser par le vote d’un règlement intérieur lors d’un prochain conseil municipal. Nous espérons qu’à cette occasion la commune abolira nettement et clairement toute notion d’accès payant aux locaux ainsi qu’à tous les services dispensés sur place », indique l'association.

 

Par ailleurs, elle rend public le courrier envoyé (voir en fin d'article) au maire Les Républicains de la ville, Jean-Paul Dalmasso, pour « lui expliquer l’absurdité de cette décision ».

 

L'ABF y rappelle que rendre l'accès aux locaux d'une bibliothèque ou d'une médiathèque payant représente bien une première en France : « Ce précédent ne réside pas dans l’introduction d’un tarif spécifique pour les personnes non domiciliées dans la commune, ce qui à notre grand regret a été institué dans un certain nombre de collectivités. À notre connaissance, ce qui est sans précédent en France, c’est de conditionner de façon permanente l’accès aux locaux d’une bibliothèque ou médiathèque municipale ou intercommunale à une inscription payante pour les personnes domiciliées dans une autre commune. »

 

L'association professionnelle rappelle l'intérêt d'une politique intercommunale de lecture publique, permettant de s'assurer du bon maillage d'un territoire où les habitants fréquentent un établissement de prêt avant tout selon un critère de proximité : du domicile, bien sûr, mais aussi du lieu d'études et de travail, raison pour laquelle l'ABF jugeait la décision de la municipalité dommageable.

 

“Il est temps d'arrêter de malmener” les bibliothèques,
réclame un député

 

L'élément le plus dissuasif de la lettre de l'ABF était bien sûr l'évocation de la loi n° 2008-496 du 27 mai 2008 sur la lutte contre les discriminations : d'après elle, comme le rappelle l'ABF, « le “lieu de résidence” fait partie des critères susceptibles de constituer une discrimination ». Les recours juridiques évoqués par l'ABF il y a quelques semaines avaient ainsi une base assez solide... Et les autres municipalités sont prévenues.
 




Commentaires

Pourquoi l'emprunt d'un livre est gratuit alors que celui d'un DVD ou d'un CD est payant (abonnement) ? Pourquoi aller au musée ou au cinéma est payant et pas aller à la bibliothèque ? Ils vivent de quoi les auteurs ? D'amour et d'eau fraîche ? De la reconnaissance éternelle du public ? Ok C une question à la con, mais j'avoue qu'en tant qu'auteur je trouve qu'il y a une injustice criante concernant les écrivains. Je veux bien que la culture soit gratuite pour tous, mais dans ce cas, toute la culture, tous les lieux culturels, tous les types de biens culturels, et pourquoi la gratuité ne serait réservée qu'aux biens culturels... Si les créateurs ne sont pas payés, pourquoi les salariés de ces lieux "gratuits" le sont, eux ? Bref il y a beaucoup d'hypocrisie dans tout ça à mon sens, tout le monde se sert sur le bon dos des auteurs naïfs et vulnérables...
@ Koinsky. Pour votre info, le produit de la vente d'abonnements à une médiathèque va ... au Trésor Public, pas dans la poche des auteurs. Pour rétribuer les auteurs, les médiathèques versent diverses redevances à divers organismes collecteurs (SOFIA, SACEM). Nous achetons nos DVd chez des fournisseurs qui ont déjà négociés les droits d'auteur(environ 30
@Librarian

Ok merci pour ces éclairages, à bientôt donc sur vos étagères ou dans vos rayons...
une partie de mon comment est partie à la trappe. Je disais : 30%+ cher que le prix public, ceci pour rétribuer réalisateur, compositeur, acteurs, etc. Les médiathèques soutiennent les auteurs confidentiels (bien qu'avec la baisse drastique des budgets, c'est devenu difficile). Et il est faux de croire qu'un emprunteur n'est pas un acheteur, cela a été démontré. Chez nous, quand nous recevons un auteur local dont le livre est empruntable gratuitement, il fait un bon score de vente lors de sa dédicace en médiathèque. Les lecteurs et bibliothécaires sont des gens bienveillants envers la création. Envoyez votre livre à la bib de votre territoire. S'il vaut quelque chose, ils auront envie de vous rencontrer.
Je sais, on sent le dévouement et la passion habiter celles et ceux qui fréquentent les médiathèques. La bienveillance, l'empathie et une grande culture y sont de mise.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.