Bibliothèques : Metz promet une hausse du budget d'acquisition

Antoine Oury - 25.02.2015

Edition - Bibliothèques - mairie de Metz ville - bibliothèques budgets - acquisition austérité


Dans un article publié hier, ActuaLitté revenait sur la vie des bibliothèques et médiathèques de la ville de Metz en période d'austérité. Alors que le sujet de l'ouverture le dimanche a surgi à l'Assemblée, parallèlement à la loi Macron, les bibliothécaires s'alarmaient d'un budget d'acquisition anorexique de 21.000 €. La mairie a promis un effort de 100.000 € supplémentaires.

 


Place de l'hôtel de ville à Metz

La place de l'hôtel de Ville, à Metz (Spiterman, CC BY-ND 2.0)

 

 

Le budget d'acquisition des bibliothèques de la ville de Metz, voté en conseil municipal le 18 décembre 2014, se limitait à 150.000 € pour l'année 2015, soit une diminution de 50 % par rapport à l'année précédente. Contacté par ActuaLitté, le syndicat CGT de la ville précisait que la somme réelle se réduisait à 21.000 €, suite à un changement informatique l'année précédente et au report des factures de 2014 sur le budget 2015.

 

Sur Twitter, l'adjoint au maire de Metz à la Culture, Hacène Lekadir, nous a précisé que le budget d'acquisition serait rallongé de 100.000 € supplémentaires. Il ne prend toutefois pas en compte le niveau réel du budget d'acquisition 2015, et signale ainsi 250.000 € au budget 2015, au lieu de 121.000 €.

 

 

Il réaffirme ensuite le retour à un budget de 300.000 € pour l'année 2016.

 

 

Il rappelle enfin que la mairie de Metz a mis en place la gratuité des bibliothèques pour les usagers en 2014, avec un certain succès.

 

 

Par ailleurs, les syndicats s'étaient inquiétés de l'inscription à l'ordre du jour du conseil municipal de ce jeudi de l'ouverture le dimanche de la bibliothèque du Pontiffroy, sans consultation préalable. « Le maire est très volontaire sur cette question et même si le budget a été voté avant l'amendement bibliothèques, il a souhaité que nous mettions ce point à l'ordre du jour jeudi », expliquait la conseillère municipale Aurélie Filippetti à ActuaLitté.

 

L'adjoint à la culture a démenti l'information. 

 

Et a assuré que les personnels seraient consultés (« DGS », Direction Générale des Services). 

 

Nous avons tenté de joindre l'adjoint à la Culture, et mettrons cet article à jour.