Bibliothèques parisiennes en grève : le mouvement continue

Clément Solym - 13.09.2010

Edition - Bibliothèques - mediathèque - bibliothèque - paris


L'annonce du préavis pour le dimanche 12 était posée, l'intersyndicale avait averti : personne ne travaillera le dimanche dans les bibliothèques ni les médiathèques de la capitale, sans une revalorisation de la prime allouée pour le travail dominical.

Dire que ça dure, c'est oublier de prendre en compte que ça va durer. Hier encore, les personnels des trois établissements censés ouvrir le dimanche étaient « en majorité, sinon en totalité » abonnés à la grève, nous explique Bertrand Pieri du syndicat DacSupap.

L'enjeu reste cette fameuse prime de 100 € réclamée, quand la Ville de Paris ne propose que 75 € de rémunération pour les personnels de Truffaut (1er), Yourcenar (15e) et la nouvelle médiathèque Duras (XXe).


Médiathèque Marguerite Yourcenar, Paris XVe

Le mouvement de protestation a débuté fin juin, avec la menace de se mettre en grève pour le 5 septembre. « La mairie avait le temps de réagir, mais elle n'a pas accepté nos propositions. » Entre temps, le 26 août, une rencontre avait eu lieu, mais qui n'aura pas non plus débouché sur une solution satisfaisante...

Les sept syndicats solidaires ont donc hier mis à exécution le préavis déposé. « La majorité des usagers a apporté son soutient aux bibliothécaires formant le piquet de grève devant la nouvelle médiathèque Marguerite Duras », assure un communiqué. « Les gens comprennent la situation et nous soutiennent », poursuit Bertrand Pieri.

Et comme la Ville de Paris n'a toujours pas donné signe de vie dans cette histoire, la grève sera reconduite le dimanche 19 septembre. Rendez-vous à Marguerite Duras, vers 15 h.

On finirait par y prendre goût...