Bibliothèques Sans Frontières offre des sacs de livres aux enfants réfugiés

Antoine Oury - 17.01.2019

Edition - Société - Bibliothèques Sans Frontières migrants - enfants migrants education - livres lecture enfants


Avec le soutien de l’École Alsacienne, du Samu Social de Paris et d'Emmaüs Solidarité, l'ONG Bibliothèques Sans Frontières distribuera des sacs à dos contenant notamment des livres en français et des jeux de voyage. L'opération, nommée Mon Sac de Livres, vise à renforcer le lien des enfants réfugiés au livre, mais aussi le plaisir de la lecture, l’émancipation et l'ouverture sur le monde.

book bags
(photo d'illustration, Carlos Lowry, CC BY-NC 2.0)


Projet porté par Bibliothèques Sans Frontières, en collaboration avec l’École Alsacienne, avec le Samu Social de Paris et Emmaüs Solidarité, Mon Sac de Livres offre aux enfants migrants des sacs à dos personnalisés, avec des ouvrages en français, pour leur souhaiter la bienvenue en France. 

Les enfants pourront s’inscrire ce samedi dans les bibliothèques de la ville de Paris et assister avec leurs parents à une animation par les bibliothécaires pour développer le plaisir partagé de la découverte de livres illustrés, annonce Bibliothèques Sans Frontières. 

Ce même jour, près de 100 sacs seront distribués aux enfants migrants hébergés dans les lieux d’accueil d’Emmaüs Solidarité et du Samu Social de Paris. Ceux-ci contiennent des livres donnés par des enfants scolarisés à l’École Alsacienne, des livres neufs spécifiquement sélectionnés pour les enfants bénéficiaires ainsi que des jeux de voyage.

Ce kit d’accueil participe à (re)constituer des repères, accompagner l’apprentissage de la langue et la découverte du pays d’accueil, tout en valorisant les expériences et les cultures propres à chacun.

Ce projet pilote a vocation à être étendu plus largement sur la région parisienne et le territoire français, en collaboration avec le Ministère de la Culture, les collectivités locales et les structures de lecture publique, explique l'ONG.
L'opération s'inscrit dans la lignée des actions menées par l'ONG pour contrer les crises culturelles qui peuvent survenir dans les situations d'urgence. Les temps de résidence dans les camps de réfugiés peuvent atteindre plusieurs années, voire dizaines d'années, et l'organisation s'est donné pour mission de limiter la rupture avec la culture et l'éducation qui peut alors se déclarer.

En juillet 2018, l'ONG avait ainsi mené une étude sur les populations de réfugiés Rohingya au Bangladesh, soit 880.000 personnes environ. 77 % des réfugiés interrogés se déclaraient inaptes à prendre les bonnes décisions, en l'absence d'éléments sur la situation géopolitique, tandis que 62 % expliquaient tout simplement qu'ils ne peuvent pas communiquer avec les acteurs humanitaires présents sur place. Par ailleurs, des inégalités s'observaient entre les hommes et les femmes, en particulier les jeunes femmes.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.