Bibliothèques : Une carte d'emprunt valable partout dans le pays

Clément Solym - 06.03.2009

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - carte - emprunter


Si la fréquentation des établissements accusait une légère baisse en Angleterre, reste que l'emprunt de documents connaissait a contrario une hausse, avec un + 3,3 % représentant 12,5 millions d'ouvrages.

Pour le parti conservateur, bien décidé à renvoyer ses concitoyens dans les bibliothèques, une mesure prochainement prise permettrait de simplifier le retrait de documents dans l'ensemble des 4500 établissements publics du pays. Une carte unique, destinée à donner un coup de jeune à la fréquentation, et enrayerait la démarche des travaillistes qui ne donnent pas une bonne orientation aux bibliothèques.

Dans le cadre d'un plan de quatre années, intitulé Renaissance pour les bibliothèques, les conservateurs souhaitent aider les autorités locales à améliorer les services en investissant plus d'argent dans de nouveaux livres, mais également en réduisant certains coûts. Une Charte des bibliothèques serait ainsi à l'oeuvre pour établir des normes et consignes qui réguleraient l'ensemble du circuit.

Ed Vaizey, éminence grise du ministère de la Culture, rappelle quelques vérités générales : « Tout le monde sait comment un bon fonctionnement des bibliothèques doit être assuré. Le seul secret est de savoir comment obtenir une information existante et persuader les autres de faire de même. »

Un site internet national sera également lancé pour l'occasion, alors que cette semaine, le Museums and Libraries Archive Council a déclaré être en cours de réflexion sur la généralisation de l'emprunt en ligne de livres. Barbara Follett, véritable ministre de la Culture, rappelle que si cette idée n'est pas nouvelle, elle participerait enfin de la modernisation du pas dans le domaine et que le développement de l'offre numérique rendrait plus attractif, accessible et efficace l'ensemble des établissements.