Bibliothèques universitaires : la réouverture ferait courir un “risque sanitaire”

Antoine Oury - 03.06.2020

Edition - Bibliothèques - bibliotheques universites - adbu bibliotheques universitaires - reouverture bibliotheques


Les bibliothèques de l'enseignement supérieur peuvent de nouveau accueillir des usagers : le décret n° 2020-663 du 31 mai 2020, publié au Journal officiel le 1er juin dernier, a rouvert les portes des bibliothèques universitaires. Mais a aussi jeté les professionnels dans un abîme de perplexité : l'Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation (ADBU) fait part de sa surprise et s'inquiète des conditions de sécurité de ces réouvertures.

La Sorbonne


Le décret n° 2020-663 du 31 mai 2020, relevé par ActuaLitté, signifiait la réouverture des établissements de l'enseignement supérieur, mais uniquement dans certains cas : parmi ceux-ci, l'accès aux bibliothèques et centres de documentation, mais aussi aux locaux donnant accès à des équipements informatiques, uniquement sur rendez-vous ou sur convocation de l'établissement pour ces derniers.

Autrement dit, les bibliothèques universitaires rouvraient leurs portes, une réouverture confirmée par le ministère de l'Enseignement supérieur quelques heures plus tard, avec la publication d'un communiqué. « Ces réouvertures doivent impérativement se réaliser dans le respect des gestes barrières afin de préserver la santé de chacun, étudiants comme personnels des établissements », indiquait le ministère dans sa communication.

Pour les professionnels du secteur, l'information est tombée comme une surprise, pas forcément bienvenue. Dans un communiqué répondant aux directives du ministère, l'Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation (ADBU) fait part de sa surprise. 
 

L'ADBU alerte sur le fait que la réouverture intégrale des BU avant la fin de l'année universitaire est très difficilement concevable dans les conditions de sécurité actuelles, pour des raisons :

• matérielles : dans un contexte de crise sanitaire, la réouverture des bibliothèques universitaires exige de revoir les aménagements des espaces de lecture et de travail, ainsi que les circulations et de recalculer les jauges d'accueil.
• d'organisation : la reprise des activités et la présence des personnels sur sites est progressive, conformément aux dispositions nationales dans une période d'état d'urgence sanitaire. Elle s'inscrit dans le plan de chaque établissement dont les bibliothèques sont un service.
• financières : la réouverture des BU entraînera un surcoût lié aux prestations de nettoyage et de désinfection ainsi qu'aux matériels de protection.



Aussi, l'association réclame-t-elle « un cadre de préconisations nationales stabilisé », pour que la fréquentation des BU n'entraine pas de « risque sanitaire ». Jusqu'à présent, l'accès aux bibliothèques n'était possible que dans le cadre des « seuls services de retraits et dépôts de documents », selon le décret n° 2020-664 du 20 mai 2020.
 
« Les annonces successives, sans consultation des associations professionnelles concernées ni prise en compte des plans de reprise d'activités des établissements dans lesquels s'inscrivent les services documentaires, ne participent pas de cette sérénité nécessaire aux besoins des communautés universitaires », termine l'association dans son communiqué.


Photographie : La Sorbonne, photo d'illustration, Eleazar, CC BY 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.