Bilan SCAM 2010 : rémunération des auteurs, du mieux et du pire

Clément Solym - 18.03.2010

Edition - Economie - Bilan - SCAM - 2010


A une semaine de l'ouverture du Salon du Livre, la SCAM (Société civile des auteurs multimédias) a communiqué les résultats du baromètre 2010 réalisé auprès de 500 auteurs (anonymes).

L'enquête se concentre sur les écrivains de littérature générale (roman) et d'essais (de sciences humaines essentiellement). Elle offre un aperçu des relations écrivains/éditeurs, de la rémunération des auteurs et de la situation de la reddition des comptes.
 

Le baromètre 2010 révèle que 75% des auteurs perçoivent entre 5% et 12% du prix de vente de leur livre contre 70% en 2009. La catégorie des auteurs percevant entre 5% et 12% du prix de vente de leur livre augmente car elle accueille une partie des auteurs qui percevaient plus de 12%.



Les écarts entre les montants d'à-valoir se creusent : les à-valoir supérieurs à 3000 euros passent de 32% à 37%, tandis que les à-valoir inférieurs à 1500 euros représentent 30% des contrats, contre 25% en 2009. Plus de 2/3 des contrats contiennent un à-valoir, ce qui constitue une légère augmentation.




96% des auteurs négocient seul leur contrat d'édition, cette donnée reste stable. 1/3 des auteurs ne pense pas qu'un agent littéraire l'aiderait dans ces négociations.