Bili, la brouette pédagogique et fun pour lutter contre l'illettrisme

Cécile Mazin - 29.09.2016

Edition - Bibliothèques - Bili brouette enfants - lecture outil pédagogique - livres enfants difficulté


Une brouette destinée à faciliter l’accès des enfants à la lecture, il fallait oser. Signe de Sens a officialisé son projet, expérimenté depuis plusieurs mois : Bili la Brouette est désormais à mettre en toutes les mains.

 

 

 

Outil avant tout pédagogique, mais surtout ludique, Bili n’a rien d’une bibliothèque Ikea. Considérant que 17 % des Français ont fréquenté une bibliothèque l’année passée, cet outil affirme la possibilité de cultiver le goût des livres – défi d’envergure.

 

L’objet est destiné aux 8/12 ans, pour les aider à faire leurs premiers pas en bibliothèque, et de parvenir à s’amuser ce faisant. Il s’agit surtout de venir en aide aux enfants en difficulté pour les aider à se familiariser avec les livres. 

 

Notons que ce projet a reçu un soutien spécifique du ministère de la Culture, dans le cadre des actions luttant contre l’illettrisme. 

 

Bili la brouette invite les enfants à une « chasse au trésor » ludique au sein de la bibliothèque. La brouette, une mallette pédagogique d’un nouveau genre, devient un prétexte pour les amener à parcourir et explorer les lieux. À travers différentes missions, l’enfant doit résoudre des défis grâce aux livres, par exemple réaliser un origami, dessiner le gâteau de ses rêves ou encore trouver le nom du père de Falbala dans la bande dessinée Asterix. 

 

« Avec Bili, l’enfant ne vit pas la lecture comme une obligation de principe, mais comme un plaisir », explique Simon Houriez, directeur de Signes de sens. « Les défis que nous proposons redonnent du sens à la lecture et à l’enfant l’envie de revenir. Le livre devient un moyen et non plus une finalité en soi », précise-t-il. Ces missions s’effectuent avec l’aide des bibliothécaires, dont le rôle reste essentiel au sein de l’activité. 

 

Au commencement, Bili a été éprouvé à travers différents établissements de prêts, scolaires ou encore structures médico-sociales. Puis le designer Hervé Grolier est intervenu pour lui donner une forme plus amusante : la brouette s’est imposée. 

 

Grâce à un premier prototype, l’association a pu tester et valider le produit auprès d’une centaine d’enfants en juin 2016. Les premiers résultats parlent d’eux-mêmes : 97 % des enfants qui l’ont essayé l’ont adopté, et expriment le désir de revenir à la bibliothèque. Estéban, 8 ans, témoigne : « Je voudrais faire de nouvelles missions et lire les livres tout seul. » 

 

 

 

L’évaluation révèle également que l’activité a permis aux enfants de passer un moment amusant à la bibliothèque, quel que soit leur âge et leurs compétences. Les bibliothécaires souhaitent toutes, quant à elles, reconduire l’expérience. 

 

À compter du mois d’octobre, Bili sera donc disponible dans 7 médiathèques départementales, et une production plus industrielle devrait débuter à partir d’avril 2017. 

 

« Les ateliers proposés dans le cadre du projet sont particulièrement adaptés aux enfants ayant des difficultés dans la maîtrise du français, mais peuvent également convenir aux enfants sans handicap qui souhaitent découvrir la bibliothèque », explique Simon Houriez. Une vision et une démarche qu’il défend d’ailleurs depuis la création de Signes de sens. 

 

« Nous partons des besoins des personnes en situation de handicap et imaginons des solutions innovantes au profit de tous. »