Bill et Melinda Gates ont de l'argent à investir dans les bibliothèques

- 03.12.2012

Edition - Société - usages - bibliothèques - Fondation Gates


L'avenir des bibliothèques publiques aux États-Unis pourrait ne pas tourner en eau de boudin, autant que ce peut être le cas outre-Manche. C'est qu'au travers de leur Fondation, Bill et Melinda Gates souhaitent changer le monde, et déterminer comment les bibliothèques publiques peuvent s'inscrire dans un usage global. Et plus précisément, servir de lieu d'accès à l'information mondiale. Autrement dit, au net.

 


 

 

Une brève étude, sans aucun piège, propose d'apporter ses éléments de réponses et sa modeste participation. Représentant une ressource technologique au service de tous, les bibliothèques offrent un accès gratuit à un ordinateur et à internet. De quoi profiter d'un outil pour réaliser des opérations administratives, des prestations sociales, et d'autres choses. 

 

Cependant, ces établissements ont encore du mal à maintenir leur parc de machines, ou plus encore, à répondre à la demande des usagers. De quoi émouvoir le papa de Windows, et donner envie, dans le cadre de sa Fondation, de porter secours aux établissements du pays. 

 

Dans ce contexte, la Fondation a lancé une étude, demandant aux bonnes âmes de participer à l'initiative Global Libraries et ce, pour identifier les opportunités des établissements et les soutiens dont elles pourraient avoir besoin pour favoriser l'innovation et introduire un accès durable dans le pays. 

 

Global Library est une vision de l'univers où les bibliothèques seraient de véritables portails pour le public, ouvrant l'accès à toute l'information contenue sur la toile, certes, en plus des documents archivés dans les rayons. Or, pour mieux identifier les besoins et attentes des établissements, la Fondation Gates plonge au coeur des enjeux et des questionnements. 

 

L'étude est accessible à cette adresse