Birmingham : bientôt une nouvelle institution dédiée au prêt

Julien Helmlinger - 30.04.2013

Edition - Bibliothèques - Bibliothèque - Birmingham - Ouverture


Bonne nouvelle pour les Brummies comme les Semi-hommes. Ce lundi, les ouvriers ont libéré le chantier et le compte à rebours avant mise en service est désormais lancé. La nouvelle bibliothèque de Birmingham, plus grand projet culturel public de Grande-Bretagne à l'heure actuelle, et ce, en dépit des restrictions budgétaires, ouvrira ses portes d'ici le mois de septembre. Tandis que les bibliothécaires s'apprêtent à remplir les étagères du service, Sir Albert Bore y a symboliquement placé le premier livre, The Hobbit, de Tolkien.

 

 

 

 

Les travaux dominant le Centenary Square s'achèvent dans les temps impartis, malgré un budget finalement revu à la baisse. Le bibliothécaire en chef Brian Gambles a affirmé : « C'est un sentiment étrange de se dire qu'une fois que les livres arriveront, je ne verrai jamais plus cet espace comme il l'est. »

 

Le projet de construction à 188,8 millions £, confié aux architectes hollandais de Mecanoo, avait soulevé quelques interrogations. Si, paradoxalement, avait été annoncé un impressionnant budget alloué aux murs de la bâtisse, des restrictions ont été opérées sur les dépenses dédiées aux livres.

 

Plus de 2 millions de titres sont néanmoins attendus, afin de remplir les nombreuses étagères s'étalant sur non moins de 9 niveaux.

 

La Shakespeare Memorial Room invite le public dans un décor meublé façon Ere Victorienne, tandis que les étages supérieurs offrent des espaces destinés à la lecture en terrasse verdoyante. Un cadre privilégié non loin de l'Hôtel de Ville, qui renforcera le caractère culturel du quartier.

 

La nouvelle bibliothèque ouvrira ses portes le 3 septembre, et si son prédécesseur comptait 2,2 millions de fidèles à son apogée, Brian Gambles estime que le service de prêt deviendra le plus utilisé du Royaume, tablant sur une communauté de 3,5 millions de lecteurs.

 

Si la dernière ligne droite est donc annoncée, le président du conseil municipal de la ville, Sir Albert Bore, a rendu un symbolique hommage à J.R.R Tolkien, l'écrivain-poète qui fut autrefois étudiant à Birmingham. En plaçant lui-même le premier livre sur les étagères : The Hobbit.