Blind date en librairie : découvrir les livres cachés sous un emballage, une vraie mode

Clément Solym - 29.02.2016

Edition - Librairies - librairie recommandation - blind date rencontre - prescription hasard libraires


La librairie toulousaine Ombres blanches s’est lancée dans une petite opération de communication et de sensibilisation. Le principe commence à se retrouver : empaqueter des bouquins, dont les clients ignorent tout. Ni titre ni couverture ne sont dévoilés : c’est à mi-chemin entre le hasard et la pure découverte. Un exercice de confiance aveugle en son libraire, en somme. 

 

 

 

L’idée d’une Blind Date est apparue voilà quelques années : l’une des premières librairies à en faire état se trouve en Caroline du Nord : l’idée était que les libraires proposent leurs livres favoris, emballés sans que l’on puisse savoir ce qui se cache sous l’emballage. Seules quelques indications figuraient sur le papier kraft, pour donner de grandes orientations. (illustration ci-dessus)

 

Et avec le temps, le système s’est généralisé, et férus de choses originales, les réseaux sociaux se sont fait la chambre d’écho des images, avec un grand enthousiasme. 

 

 

 

On a même fini par retrouver l’idée en bibliothèque : voilà près d’un an, l’université Haute-Alsace proposait un Blind Date avec un livre. « Pour la Saint-Valentin, la BU vous propose de rencontrer celui qui deviendra peut-être votre livre préféré. On dit qu’on ne doit pas juger un livre à sa couverture; c’est pourquoi tous les prétendants seront emballés pour garder tout leur mystère. »

 

L'action "Blind Date avec un livre" a commencé ce matin et se poursuivra jusqu'au 14 février à la Bibliothèque...

Posté par Université de Haute-Alsace UHA sur lundi 9 février 2015

 

 

Rapidement, le modèle s’internationalise, et voici qu’une librairie de Trois-Rivières (Québec) décide de se lancer dans ce même modèle. L’Exèdre proposait 25 livres entre 2 et 5 $ CA. « Je sais qu’il y a beaucoup de librairies américaines qui le font et, aussi, j’ai vu quelques collègues libraires à travers le Québec qui l’ont fait », précisait Audrey Martel, en avril 2015. (via radio Canada)

 

 

On vous lance un défi ! Oserez-vous choisir un livre sans voir sa couverture et en ne vous appuyant que sur quelques...

Posté par Librairie l'EXÈDRE sur vendredi 13 mars 2015

 

 

À Toulouse, on avoue simplement avoir vu des exemples sur internet, et décidé de se lancer : « On avait envie de faire découvrir à nos clients des livres qui ne sont pas forcément connus, qui ne font pas forcément partie des meilleures ventes, mais que nous aimons beaucoup, explique Kim, libraire du rayon littérature. Ce sont des petits trésors que nous voulons partager. » (Côté Toulouse)

 

A Ombres Blanches, les libraires vous réservent des SURPRISES ! Venez piocher, au hasard, dans leur petit panier et laissez-vous surprendre...C'est au rayon littérature pour les curieux.

Posté par Librairie Ombres Blanches sur mercredi 24 février 2016