Blocus à Gaza : les Prix Nobel soutiennent 'Ouvrez les portes'

Clément Solym - 13.06.2009

Edition - Société - blocus - Gaza - Nobel


À la suite d'un nouvel incident funeste à Gaza le 8 juin dernier, plus de 250 personnalités se sont mobilisées pour apporter leur soutien aux personnes aujourd'hui soumises aux décisions d'Israël, annonce Le Nouvel Observateur.

Alors que l'on déplore 4 morts et 12 blessés palestiniens et rien côté Israélien, c'est également les restrictions apportées sur certains produits — comme les livres, disques ou même ampoules et draps — interdits par Israël que des Prix Nobel, des eurodéputés et d'autres personnalités ont décidé de contester. Leur cri est simple : Ouvrez les portes :

L'APPEL 'OUVREZ LES PORTES !'

Israël doit mettre fin au blocus de Gaza, à toutes les tueries, et permettre à Gaza de s'ouvrir au monde, de façon à assurer la possibilité d'une économie viable.

Les Palestiniens doivent mettre fin à toute attaque de roquettes sur Israël et les Israéliens.

Les êtres humains ne sont pas une monnaie d'échange.

En conséquence :

Les Palestiniens doivent libérer le sergent Shalit qu'ils gardent prisonnier depuis presque trois ans.

Les Israéliens, qui détiennent plus de dix mille personnes dans leurs prisons, doivent libérer un nombre significatif de femmes détenues, de malades, ceux qui sont les plus âgés, au terme de longues condamnations, ainsi que les prisonniers en détention administrative, y compris tous les membres élus de la législature palestinienne.

 
Parmi les Nobel présents, on compte ceux de littérature, Dario Fo, Elfriede Jelinek, Wole Soyinka, mais également des auteurs, impliqués pour une cause qui leur semble juste. Yasmina Khadra, Franca Rame, Noam Chomsky, Martin Gray (résistant survivant du ghetto de Varsovie), David Grossman, Amos Oz (qui a déjà pris part à plusieurs reprises en intervenant pour la paix), Michel Rocard (ex-premier ministre), font ainsi partie de la liste.

En tout, une mobilisation de 56 Nobel, 202 eurodéputés