Bloomsbury achète des actifs d'éditeurs professionnels à RELX

Antoine Oury - 25.01.2016

Edition - Economie - Bloomsbury éditeur - RELX groupe Reed - édition professionnelle LexisNexis


Le groupe britannique Bloosmbury annonce la validation d'une opération financière par la Competition and Markets Authority (CMA). Annoncée fin décembre, l'acquisition d'actifs financiers auprès de RELX, anciennement Reed Elsevier, liés aux sociétés d'édition professionnelle LexisNexis, Jordan Publishing et Family Law. L'objectif de Bloomsbury est de diversifier sa clientèle.

 

LexisNexis Solar Calculator

(Mr.TinDC, CC BY-ND 2.0)

 

 

Fin décembre 2015, Bloomsbury faisait état de sa volonté de racheter différents actifs au groupe RELX, anciennement Reed Elsevier. La transaction, dont le montant atteignait 1,4 million £ (1,8 million € environ), devait être validée par l'autorité chargée de surveiller les potentielles distorsions de concurrence ou monopoles au Royaume-Uni. Dans un communiqué, Bloomsbury se réjouit d'avoir obtenu le sésame.

 

Il n'est pas le seul, puisque l'acquisition d'actifs liés à Jordan Publishing supposait que RELX obtienne d'abord l'autorisation de racheter Jordan Publishing, selon une offre dévoilée en juillet dernier. Bloomsbury investit donc directement dans les sociétés de RELX, LexisNexis et Jordan Publishing, dont Family Law est une filiale.

 

L'acquisition s'intégrait dans la stratégie globale de Bloomsbury, qui souhaite faire en sorte que 50 % de ses revenus proviennent de l'édition professionnelle comme le soulignait un communiqué. Bénéficiant de marges plus hautes, plus facilement prévisible et ne dépendant pas de la fréquentation des librairies, le marché professionnel est encore considéré comme une valeur refuge par la plupart des éditeurs.