Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Bloomsbury ouvre une maison d'édition dédiée à la Chine

Antoine Oury - 23.08.2017

Edition - Les maisons - Bloomsbury China - Bloomsbury Chine - maison d'édition Chine


Le groupe britannique Bloomsbury a profité du Beijing International Publishing Forum, évidemment, pour annoncer la création d'une maison d'édition entièrement dédiée à la Chine et à la littérature chinoise, nommée Bloomsbury China. Richard Charkin, directeur exécutif du groupe, a également reçu un Special Book Award of China lors du Forum, qui salue sa contribution aux échanges culturels entre la Chine et le monde.


Richard Charkin (Bloomsbury, IPA)
Richard Charkin (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

La maison d'édition Bloomsbury China ouvrira ses portes en février 2018, signale The Bookseller, dans les locaux londoniens du groupe. Elle publiera des traductions du chinois, mais aussi des textes d'auteurs chinois anglophones. « Je suis persuadé que l'avenir de l'édition chinoise est rayonnant », a souligné Richard Charkin, directeur exécutif de Bloomsbury, dans un discours.

 

Cette ouverture de maison d'édition ne restera pas isolée : Charkin envisage en effet d'exporter Bloomsbury en Chine, à travers l'ouverture de bureaux locaux, l'acquisition d'un « groupe international majeur » sur place et les partenariats avec d'autres éditeurs internationaux.

 

La première publication de Bloomsbury China sera The Complete Dramatic Works of Tang Xianzu, une anthologie des pièces de Xianzu, considéré comme le « Shakespeare chinois », selon la maison.

 

Signalons que Richard Charkin a également été le président de l'UIE, l'Union internationale des éditeurs (ou IPA, International Publishers Association en VO) et qu'il avait, à ce titre, organisé l'entrée de la Chine au sein de cette organisation professionnelle, malgré des relations difficiles du pays avec l'édition.

« Je pense que l'inclusion est plus bénéfique que l'exclusion, et je ne soutiens aucune forme d'apartheid : cela serait-il plus bénéfique de n'avoir aucun contact avec ces pays ? » avait expliqué Charkin en 2016, interrogé à Francfort sur l'entrée de la Chine au sein de l'UIE et le rapprochement avec l'Arabie saoudite.

 

Opération de censure en Chine

contre Cambridge University Press

 

Ces derniers mois, l'édition chinoise s'est considérablement rapprochée du marché international, notamment avec l'acquisition d'une part minoritaire dans la plateforme de droits internationaux IPR License, en prévision de la Foire du Livre de Francfort.

En parallèle, l'édition chinoise avait affirmé vouloir reprendre son indépendance par rapport aux ouvrages publiés par des éditeurs internationaux, et traduit dans le pays, pour affirmer son marché, notamment pour le livre jeunesse.