Bloomsbury revient sur les privilèges présumés de Rowling

Clément Solym - 29.04.2008

Edition - Société - Rowling - privilèges - Bloomsbury


Les propose de Joanna Trollope n'ont manifestement pas fini de réclamer des explications de Bloomsbury, qui à défaut n'hésite pas à en fournir. Et cette fois, c'est le directeur Richard Charkin qui considère comme « absurde » que sa maison ait favorisé Rowling au détriment des autres auteurs dont s'occupe Bloomsbury.

Refusant de commenter le départ de Trollope, il lâche un énigmatique « nous avons dit à Joanna que nous garderions ça entre nous », mais conclut surtout que ce n'est guère étonnant puisque cette dernière publie déjà ses ouvrages en format poche chez Transworld.

Cependant, les privilèges supposément accordés à Rowling sont « une histoire ridicule qui pourrait nous être préjudiciable », selon Charles. Il ignore complètement « qui a pu en parler. C'est complètement absurde et ne peut pas imaginer que d'où c'est venu ou pourquoi le Daily Telegraph a considéré que cette histoire avait un quelconque fondement ».

Lors du premier coup de boulet, la maison avait déclaré : « À aucun moment le soutien que nous avons apporté aux autres auteurs ne fut à moins de 100 %. » Cela dit, Bloomsbury ne portera pas plainte contre le Daily Telegraph. Dans tous les cas, le coffret des sept tomes d'Harry Potter bénéficie d'une campagne publicitaire assez sobre...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.