Bloomsbury, une année 2008 en berne chez Papa Potter

Clément Solym - 31.03.2009

Edition - Economie - Bloomsbury - finances - perte


Sale passe et temps de chien pour l'éditeur historique d'Harry Potter et autres oeuvres de J.K. Rowling, qui voit ses résultats 2008 en chute de 9,8 %, selon les premières déclarations les plus prudentes.

La fin de la série a frappé fort, d'autant que Beedle le barde n'a pas su non plus rehausser le niveau, avec des ventes en deçà des espérances.

Alors que l'on annonçait déjà 11,6 millions £ de bénéfices avant impôt à mettre en comparaison avec les 17,9 millions £ de 2007, cela n'aura manifestement pas suffi pour faire passer l'éditeur dans le vert et la croissance. On annonce à ce titre que l'année 2009 serait potentiellement plus mauvaise encore.

« Nous restons prudents sur le marché anglais », a simplement expliqué la société. Les revenus de 100 millions £ ne font en effet pas le poids face aux 150 millions £ une année plus tôt. Des nouveautés sont bien sûr dans les tubes et devraient assurer une année pas désagréable, mais à ce jour, on fait grise mine.