Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

BnF côté coulisses : carte blanche à deux romanciers

Laure Besnier - 03.11.2017

Edition - Bibliothèques - BnF Résidence auteurs - Gaëlle Obiegly BNF - Thomas Clerc BNF


Les romanciers Gaëlle Obiegly et Thomas Clerc vous font découvrir les coulisses d’une résidence littéraire à la BnF, lors d’une rencontre le vendredi 10 novembre prochain, à 18h30, dans le petit auditorium du site François-Mitterrand.



 
BnF exposition Casanova
ActuaLitté CC BY SA 2.0



Gaëlle Obiegly et Thomas Clerc ont passé une semaine en résidence littéraire à la BnF. Lors de cette rencontre, organisée en partenariat avec Paris en toutes lettres, le festival littéraire et artistique qui commencera à la même date, ils raconteront leur expérience durant laquelle « toutes les portes leur ont été ouvertes ».

 

Les deux romanciers sont connus pour s’intéresser aux espaces qui inspirent leur création. Cette résidence littéraire a donc pris forme d’exploration. Réserves, salle des machines, salles de lecture, salle « pc sûreté »... : ils ont eu carte blanche pour découvrir la BnF et ses "maisons". Ils ont pu y prendre des notes, enquêter ou rêver, et surtout y séjourner, parfois même la nuit.
 

Nuit de la lecture : librairies et bibliothèques
font nocturne le 20 janvier 2018


Ainsi ont-ils pu habiter ces espaces comme personne et saisir une partie de leur histoire. Gaëlle Obiegly a mené sa résidence sur le site François-Mitterrand tandis que Thomas Clerc a exploré le site historique de Richelieu. 

 

Lors de cette rencontre, les deux écrivains présenteront au public leurs notes préparatoires et livreront un premier état des lieux de cette résidence littéraire exceptionnelle.

 

Pour patienter, voici les derniers livres des écrivains où vous pourrez découvrir aussi l’exploration de certains environnements (plus ou moins littéraires et plus ou moins confortables) : 

 

N’être personne de Gaëlle Obiegly chez Gallimard 

 


 

«Je m'utilise comme si j'étais un instrument. De toute façon, je suis une toute petite partie d'un être immense et souvent je dis des conneries. C'est pour ça que je cherche à n'être personne. Ça me permet d'en dire moins. Ou plus, mais sans craindre pour ma réputation.» 

 

Hôtesse d'accueil accidentellement enfermée un week-end entier dans les wc de son entreprise, la narratrice de N'être personne va endurer cette épreuve avec les moyens du bord (de la sagesse, du papier hygiénique, un stylo bic) en improvisant un cabinet d'écriture. Au gré de remémorations, apparemment chaotiques, elle se trouve peu à peu traversée par tous les âges de la vie.


 

Poeasy de Thomas Clerc chez Gallimard

 


 

Après avoir exploré Le dixième arrondissement de Paris où il habite, et son appartement dans Intérieur, il fallait, pour Thomas Clerc, ouvrir les fenêtres. Poeasy est un appel d’air vers d’autres espaces littéraires, sous la forme du vers libre et du foisonnement. Classés par ordre alphabétique, les 751 poèmes de Poeasy offrent autant de genres – lyrique, politique, narratif, autobiographique, etc. – que de facettes d’un auteur qui se donne ici comme une sorte d’artiste de variétés. Poésie légère en surface, où l’on retrouve les obsessions d’un homme qui remet toujours en jeu sa mise, qui ne réécrit jamais le même livre.

 

Gaëlle Obiegly - N’être personne - Gallimard - 9782072706707 - 22,00 € 

Thomas Clerc - Poeasy - Gallimard - 9782072709777 - 24,00 €