BnF : entre 70 et 90 millions d’euros pour un nouveau centre de conservation

Antoine Oury - 29.06.2020

Edition - Bibliothèques - BnF centre conservation - BnF AMI centre - bnf


La Bibliothèque nationale de France publie un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour la création d’un nouveau pôle regroupant conservatoire national de la presse et centre de conservation pour ses collections. Confrontée à la saturation des magasins, la BnF recherche une collectivité territoriale « pour construire un projet d’avenir », indique un communiqué.

BnF - Bibliothèque nationale de France


Selon des données communiquées en 2018, le taux d'occupation des différents magasins de la BnF atteint 98 %, et l'accroissement naturel des collections (+ 6 kilomètres linéaires par an, hors dons) menacerait la pérennité des collections et bâtiments.

« Le présent Appel à Manifestation d’Intérêt doit permettre la construction d’un nouveau centre de conservation, un projet ambitieux pour l’avenir des collections patrimoniales. Ce nouveau pôle répondra aux problématiques de saturation des espaces de conservation, avec notamment la création de magasins de collections hautement technologiques, indispensables à la préservation des documents les plus fragiles, et notamment de la collection de presse qui sera au cœur du projet », indique la BnF pour présenter son Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI).

Parallèlement au centre de conservation, la BnF imagine un conservatoire national de la presse, « un lieu unique en France, rassemblant des collections exceptionnelles dans des conditions de conservation optimales. Le projet permettra également d’accélérer la numérisation de ces documents souvent fragiles et de faciliter leur consultation et leur rayonnement, à l’heure où les grandes questions de société sont plus que jamais d’actualité. » Rappelons que la BnF met en valeur depuis plusieurs mois son fonds en matière de presse ancienne, par l'intermédiaire de sa plateforme RetroNews, gérée par BnF-Partenariats.
 
Le coût total du projet est estimé entre 70 et 90 millions d’euros par la Bibliothèque nationale de France. L'institution patrimoniale envisage les choix du partenaire et du site pour janvier 2021, et une inauguration 6 ans plus tard, en 2027.

Le patrimoine immobilier de la Bibliothèque nationale de France se compose actuellement de 13 sites, des tours François-Mitterrand au magasin de Bussy Saint-Georges en passant par le Quadrilatère Richelieu. Certains syndicats de personnel, dont la CGT, critiquent la gestion du patrimoine immobilier de la BnF, « visant à brader un certain nombre de locaux et d’éloigner les collections loin de Paris et donc des salles de lecture ».

L'Appel à Manifestation d'Intérêt peut être consulté à cette adresse.

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires
La consultation de collections de journaux voire périodiques physiques semble être une activité et un plaisir en danger de disparition...

La numérisation d'années complètes de journaux -au fait ce texte ne mentionne pas le microfilmage ? -est une très mauvaise nouvelle pour des foules de chercheurs de diverses nationalités.

Y compris tous ceux et toutes celles que je vois prendre de nombreuses photos de documents papier consultés, ici à Bruxelles (avant la crise du virus) ou à Tolbiac, dans les salles de consultation !

Se rend-on compte à quel point il sera frustrant et dommageable de ne plus pouvoir bénéficier de cette possibilité ?

Un peu comme si les écrans de cinéma disparaissaient et qu'on demande aux cinéphiles de se contenter de visions de leurs films favoris sur Youtube si ce n'est sur smartphones...

La numérisation peut convenir pour une recherche pointue et précise, si possible en connaissant la ou les date(s) de ce que l'on recherche à l'avance.

Pour des consultations d'années complètes de journaux et périodiques, impossible d'égaler les supports originaux.

Je sais évidemment que les murs ne sont pas extensibles...

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.