BNF : la FSU s'indigne des restrictions des collections de la bibliothèque d'étude

Clément Solym - 30.08.2011

Edition - Bibliothèques - bnf - fsu - bibliothèque


Selon la FSU, la direction de la Bibliothèque Nationale de France s’est engagée dans la sombre voie d’une réduction de l’offre accessible au public au sein de la bibliothèque d’étude. Cet espace, dénommé aussi le « Haut-de-jardin », permet pourtant à tous de fréquenter un éventail de titres qui souvent étaient autrefois réservés aux chercheurs.

Effectivement, contrairement au niveau de recherche, appelé aussi « Rez-de-jardin », l’espace de la bibliothèque d’étude est destiné aux étudiants comme aux usagers curieux. Toutefois, selon la FSU, depuis quatre ans, sous prétexte de « l’implantation de ‘nouveaux services’ jamais clairement définis, se profile un projet réellement destructeur. »


Il s’agirait d’offrir plus d’espace, de convivialité au lieu tout en revisitant avec force les collections disponibles. Plutôt que de privilégier le savoir savant, on s’orienterait davantage vers une offre beaucoup plus grand public : donner dans ce qui plaît avant de donner dans ce qui permet de connaître, de chercher, de s’instruire, de s'ouvrir aux autres cultures.

La FSU poursuit sa dénonciation en arguant que « L’élimination est silencieuse. Non médiatisée, malheureusement. Des dizaines de milliers de livres disparaîtront bientôt de la Bibliothèque d’étude de la BnF. Beaucoup d’ouvrages sont déjà partis au ‘pilon’ ». Une réaction s’imposerait donc pour que la bibliothèque d’étude garde son âme.