BnF : une inondation saccage le Département Littérature et Arts

Nicolas Gary - 14.01.2014

Edition - Bibliothèques - inondation - BnF - François Mitterrand


Ce dimanche 12 janvier, vers 16h30, une inondation a été constatée à la BnF, sur le site François Mitterrand (Tolbiac). Cette dernière fait suite à la défaillance d'une canalisation, précisent des sources syndicales, qui font état de « très graves conséquences pour les collections patrimoniales, le service public et les usagers de la Bibliothèque nationale de France ». 

 

 

BnF exposition Casanova

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Selon les informations communiquées à ActuaLitté par la FSU, les dégâts occasionnés seraient supérieurs à ceux d'un précédent dégât des eaux survenu en 2004. Pourtant, rappelle la FSU, un audit réalisé en 2007 avait souligné la vétusté des infrastructures liées à la circulation d'eau, impliquant une intervention de la Direction des Moyens Techniques. Et la FSU d'expliquer :  

 

 l'état pour le moins préoccupant des conduites d'arrivée et d'évacuation des fluides avait été souligné à la fois par les représentants des organisations syndicales et plusieurs membres de l'administration. Des préconisations avaient été faites qui ne semblent pas avoir été suivies

 

Le département Littérature et Arts aurait été sérieusement touché par cette inondation, occasionnant un bilan qui s'aggrave. « Hier, on nous parlait de mille ouvrages concernés, aujourd'hui, officiellement, la direction parle de 10 à 12.000 titres », nous précise le syndicat. 

 

Selon les informations que nous avons pu recueillir, c'est une explosion par surpression des tuyaux en PVC qui serait à l'origine des dégâts. Ces derniers sont situés sur la pelouse. « C'est le résultat de la diminution des budgets alloués à la maintenance qui a maintenant pour conséquence directe cette inondation. »

 

Un Comité d'Hygiène et de sécurité exceptionnel a manifestement été prévu par la direction à 18 h, mais d'ores et déjà, les personnels sont mobilisés. « Toutes les salles disponibles sont occupées, et l'étendue des dégâts est grandissante. Il y a des livres qui sèchent un peu partout, et autant d'ouvrages qui risquent d'être perdus », pointe la FSU. 

 

Le syndicat note une fois de plus « l'absence de mesures pour protéger les collections nationales » et réclame, dans les plus brefs délais, l'ouverture d'une enquête administrative.

 

Dans un communiqué, la BnF fait état d'une « très importante fuite d'eau dans les magasins du département Littérature et Arts (site François Mitterrand), en raison de la rupture d'une canalisation située à proximité des magasins de collections ». 

 

Nous attendons de plus amples informations.