Book Industry Communication organise un débat sur les DRM

Julien Helmlinger - 01.03.2013

Edition - International - Book Industry Communication - Edition numérique - DRM


L'usage du Digital Rights Management (DRM) reste au coeur des sujets de réflexion agitant les acteurs de l'industrie du livre. C'est pourquoi la Book Industry Communication, organisme indépendant fondé et parrainé par la Publishers Association, la Booksellers Association, le Chartered Institute of Library and Information Professionals ainsi que la British Library, organise un débat sur le thème, le 4 mars prochain dans la ville de Strand au Royaume-Uni.

 

 

 

A l'occasion du débat, un panel d'experts étoffera les discussions tandis que les participants seront appelés à donner leur avis sur la question de l'usage des DRM. Chacun sera appelé à voter pour l'une des deux propositions suivantes :

 

« Les DRM sont nécessaires pour lutter contre la violation de copyright. Ils aident le titulaire du droit d'auteur à conserver son contrôle artistique et intellectuel, et assure des flux de revenus continus pour tous ceux impliqués dans l'industrie du livre. »

 

« Il n'existe aucune preuve attestant que les DRM permettent d'éviter l'infraction de copyright. Ils ne servent qu'à frustrer et indisposer les clients légitimes (rendant confuse la question de savoir si ils possèdent l'élément téléchargé, ou le "louent" simplement), et contribuent à l'étouffement de l'innovation et de la concurrence par les grandes entreprises. »

 

La Book Industry Communication, qui possède un avis bien arrêté sur la question, en parallèle, a lancé un appel aux militants anti-DRM qui souhaiteraient aider l'organisme à produire et diffuser des supports de communication lors de l'évènement. 

 

Pour s'inscrire au débat, il suffit d'envoyer un mail via campaigns@fsf.org.