Bookshop, l’arme internet au service des libraires

Camille Cado - 06.04.2020

Edition - International - alternative amazon plateforme - vente ligne librairie - librairie indépendante soutien


Bookshop.org est une plateforme sur laquelle les librairies indépendantes peuvent vendre leurs ouvrages en ligne. Lancé en janvier 2020, le service a depuis peu connu un véritable regain d’intérêt au vu de la crise sanitaire actuelle. Les librairies, contraintes de fermer leurs portes, s’en remettent à la boutique en ligne afin de maintenir leur activité.
 
pixabay license

Acheter ses livres sur Amazon n’est pas une fatalité, surtout en cette période de coronavirus. En témoigne Bookshop, qui permet aux lecteurs américains d’avoir accès aux livres, tout en soutenant les librairies indépendantes.

Andy Hunter a créé Bookshop.org avant la propagation du virus Covid-19 pour offrir aux lecteurs une alternative à la multinationale Amazon. « Entre 2015 et 2018, il y a eu un bond des ventes de livres physiques destinés à Amazon », explique-t-il. « Il fallait mettre une arme dans les mains des librairies indépendantes afin qu’elles puissent s’adapter, elles aussi, à cette nouvelle ère numérique ».

Car si certains commerces arrivent aisément à s’imposer en ligne, d’autres librairies n’ont pas les ressources nécessaires pour le faire d’eux-mêmes. Ainsi, Bookshop.org leur permet de développer leur activité sur la toile, sans avoir à développer leur plateforme de vente en ligne. 

ll conserve le gain de temps ainsi que la simplicité de la commande en ligne, tout en soutenant les librairies indépendantes. Si l’initiative a été saluée, elle a connu un succès sans précédent depuis la fermeture des librairies américaines dû à la propagation du covid-19.
 

Bookshop : une bouée de sauvetage à l’ère du coronavirus
 

Les grands éditeurs ainsi que les auteurs ont souhaité se mobiliser pour donner plus de visibilité à la plateforme pendant cette période. Stephen King, Susan Orlean ou encore Jason Reynolds ont partagé l’adresse du site web sur leurs réseaux sociaux.

De son côté, Simon & Schuster — qui est devenu le premier partenaire officiel de Bookshop.org — relaie l’initiative via son site web. En conséquence, les ventes hebdomadaires sont ainsi passées de 30.000 $ à 450.000 $ à la mi-mars.

Joelle Herr, gérant d’une librairie à Nashville avait déjà pensé à concevoir son propre site web, mais a été découragé par la logistique. « J’ai dû fermer mon magasin depuis le 15 mars. Depuis, je consacre la majeure partie de mon temps à actualiser notre espace sur Bookshop.org et a essayé de convaincre les gens via les réseaux sociaux de commander nos livres » a-t-il expliqué.

Et de caractériser la plateforme comme « une bouée de sauvetage pendant cette période terrible » à la fois pour les lecteurs, qui continuent d’avoir accès aux livres, mais aussi pour ses librairies puisque la plateforme les aide à maintenir leurs activités.

Bookstore Link : une plateforme
alternative à Amazon


À noter toutefois que cette alternative ne remplace pas les ventes physiques. Comme le note Allison K Hill, PDG de l’American Booksellers Association : « Beaucoup de librairies indépendantes ont vu une hausse de leurs ventes en ligne sans précédent ces derniers temps. Mais elles ne compensent pas le manque dû à la fermeture des magasins ».

En France, des initatives similaires ont vu le jour vous permettant de commander des ouvrages sans profiter à Amazon. En voici quelques-unes recensées à cette adresse

via USA Today




Commentaires
Beaucoup de libraires sont en grande difficulté ainsi que les petites maisons d edition. Mais il y aura un après et l'État devra s il veut conserver un réseau de librairies physiques aider les libraires. Et cette aide pourrait notamment concerner la création sur Internet d une plateforme unique au service de tous les libraires indépendants afin de vendre leurs livres, en mutualisant les compétences des libraires qui ont été remplacés par des algorithmes chez Amazon. Amazon n est pas une fatalité si l Etat prend conscience qu un plan de sauvetage de grande envergure doit être lancé pour sauver les librairies. Les libraires doivent d ores et déjà prendre l initiative !

Bonne soirée
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.