Bordeaux : toutes les bibliothèques désormais gratuites

Julie Torterolo - 01.10.2015

Edition - Bibliothèques - Alain Juppé - inscriptions gratuites - bibliothèques Bordeaux


À partir d’aujourd’hui, toutes les bibliothèques bordelaises deviennent entièrement gratuites. Les Bordelais pourront ainsi s’inscrire ou emprunter sans rien débourser dans les établissements de leur choix. Une opération initiée par la Ville avec un objectif assumé : augmenter la fréquentation des établissements et continuer de se rapprocher l'ensemble des bibliothèques de la métropole. 

 

 

IMG_4782

charlotte henard, CC BY-SA 2.0

 

 

Selon Rue89 Bordeaux, les différents établissements de la ville de la côte ouest sont largement plébiscitées – le seul établissement de Mériadeck compte 700.000 visites par an, avec pourtant seulement 35 000 inscriptions. Et, près de la moitié des inscrits payeraient un abonnement mensuel. La gratuité ne concernait jusqu’ici que les usagers de moins 18 ans, les chômeurs et les bénéficiaires sociaux. 

 

Aujourd’hui, quels que soient l’âge, la situation et le lieu de résidence d’un usager, les inscriptions, mais également les emprunts, dans l’ensemble des bibliothèques de Bordeaux, sont gratuits. Ainsi, des cartes de lecteurs ou cartes annuelles d’abonnement permettent d’accéder à internet, ou encore emprunter l’ensemble des œuvres proposées par les établissements. Et bien sûr, l’entrée dans les établissements est entièrement libre et gratuite. 

 

La décision a été adoptée lors du Conseil municipal du 28 septembre dernier. Selon Rue89, l’adjoint au maire de Bordeaux a abondé dans le sens de la gratuité afin de contrer à la barrière tarifaire, existante jusqu’ici, « trop importante pour attirer davantage de public ». La gratuité permettrait de remplir davantage « l’objectif politique de faire circuler les livres entre les communes » pour lequel « les différences de tarifs constituent un obstacle majeur ». 

 

En 2014, les abonnements auraient rapporté 120 000 euros pour un coût des droits d’inscription estimé à 80 000 euros. Ainsi, « le prix de la gratuité totale n’est que de 40 000 euros », précise le journal. 

 

À l’occasion du conseil, la Ville a également adopté un « schéma directeur de la lecture publique et de la politique du livre 2015-2020 ». Ce programme prévoit notamment l’ouverture en 2018 d’une nouvelle bibliothèque ainsi que la mise en place de plus de bibliothèques éphémères. La municipalité l’a annoncé, le but est « de donner des envies de lecture à tous », et ainsi faire des établissements de la ville des « lieux de vie, de rencontre et de convivialité ».