Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Borders : Liquidation définitive; 11.000 licenciements d'ici septembre

Clément Solym - 19.07.2011

Edition - Economie - liquidation - borders - librairies


C'est fini pour Borders : le glas sonne, et l'on sait pour qui. Les 399 boutiques restantes du groupe commenceront à tirer leur révérence d'ici trois jours. Car personne n'est là pour les reprendre...

La vente aux enchères prévue pour ce 19 juillet n'aura finalement pas lieu, et Borders sera revendu à un groupe de liquidateurs dirigé par Hilco Merchant Resources. Mike Edwards, le président du groupe Borders déplore la nouvelle, arguant que sa société a fait tout ce qu'elle pouvait pour s'en sortir.

Mais les vents étaient contraires. Puissamment contraires. Économie turbulente et perturbée, révolution du livre numérique, impossible de maintenir le cap.


Les fermetures se multiplieront jusqu'en septembre, et 10.700 employés seront licenciés. La faillite déclarée plus tôt cette année tire donc à sa fin et l'intervention de Najafi, pour un rachat partiel n'a pas su plaire aux créanciers.

La semaine dernière, le juge Martin Glenn, du tribunal de commerce de Manhattan, a approuvé un plan de liquidation de Border après l'échec mercredi de discussions avec un groupe de private equity appartenant à Jahm Najafi. Ce dernier proposait 215 millions de dollars en numéraire, avant peut-être de liquider lui-même le groupe. Finalement, la solution n'a pas plu...

De leur côté, les avocats de Kobo, partenaire de Borders, considèrent que la liquidation avait été faite hâtivement. Et reprochent surtout d'être assez mal informés de la manière dont tout se déroule.

L'échéance est tombée, et depuis dimanche, date-butoir, personne ne s'est présenté pour racheter l'entreprise en faillite.