Borders : ses droits de propriété intellectuelle disputés

Clément Solym - 31.10.2011

Edition - Librairies - borders - barnes - popular


Barnes & Nobles a acquis les droits de propriété intellectuelle de Borders le 14 septembre dernier pour une somme de 13 millions de $. Et ce dans le monde entier, mis à part  le Royaume-Uni, L'Irlande, Singapour, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, les Emirats arabes-unis et la Malaisie. 
 
 
Néanmoins, toutes les ventes ont été scellées lors de l'audience du 30 septembre, sauf celle de Singapour, qui aurait du revenir à Popular Holdings Limited pour son enchère de 100.000 $. 
 
Or, le 26 septembre, Popular a changé d'avis. La boite a retiré son offre et demandé à ce que son acompte de 55.000 $ soit rendu.
 
Une décision pas vraiment du goût de Borders, qui lui a réclamé 54.972$ de dommages et intérêts à la place, et demandé à ce qu'une nouvelle enchère soit organisée. La librairie berjaya Books de Malaisie a accepté d'acheter les droits de Borders dans le pays pour une somme de 100.000 $. 
 
Popular a alors de nouveau changé d'avis et demandé à conserver la licence. Mais le choix de Borders se porte plutôt sur Berjaya, qui a doublé son offre à 200.000$.
 
La suite des retournement de cette longuet et lente liquidation à l'audience de jeudi prochain...