Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Boundless publie un manuel scolaire alternatif à 19,99 dollars

Julien Helmlinger - 08.08.2013

Edition - International - Boundless - Rentrée - Manuel scolaire


C'est bientôt la rentrée et voilà qu'un élève perturbateur se réserve une place au premier rang. En dépit du procès que lui ont intenté plusieurs grands de l'édition traditionnelle de manuels scolaires en 2012, la firme basée à Boston continue de livrer ses alternatives numériques concoctées à partir de contenus open-source. Elle publie son premier textbook payant, niveau collège, commercialisé pour 19,99 $, qui proposerait une approche plus structurée des études.

 

 

 

 

Tandis que les élèves, et surtout leurs parents, se plaignent chaque année du coût en matériel de la rentrée scolaire, la société Boundless propose depuis plus d'un an des ouvrages numériques gratuits. Avec du contenu open-source similaire à ceux dont sont faits les titres de l'édition traditionnelle avec laquelle la firme se trouve en litige, l'offre alternative séduit de plus en plus d'étudiants. 

 

Selon Boundless, qui met à profit des ressources libres et sans frais de licence, leurs contenus atteindraient désormais un million de nouveaux élèves par mois, et engloberaient 21 sujets d'étude. Sur un marché des textbooks estimé à environ 8 milliards de dollars et qui attire autant les géants Apple ou Google que les start-ups comme Kno, Inkling ou encore Benchprep.

 

L'entreprise annonce que son premier manuel payant propose aux usagers un processus d'apprentissage structuré, à la manière d'un tuteur pour un parcours guidé, en plus de son simple contenu. Techique de la répétition espacée, avec des quizz et autres exercices, pour optimiser la mobilisation des facultés de mémorisation des lecteurs.

 

Ce mardi, Boundless, qui avait levé 8 millions de dollars de fonds en 2012, a également sorti sa première application iOS, et promet de continuer à livrer des manuels interactifs gratuits dans chacun de ses sujets d'enseignement. Pour s'imposer véritablement, il reste encore à la firme de se faire connaître mieux des étudiants, et tirer parti des atouts du numérique dans le livre éducatif.