medias

Bouquiniste depuis 30 ans sans savoir lire

- 18.03.2013

Edition - International - inde - bouquiniste - libraire


Plus de trente ans de métier sans savoir livre, la chose est assez rare... Un commerce sans toit en dur et pourtant, elle reçoit toujours du courrier. Mary et sa librairie d'occasions attirent médias et clients avec la même assurance de connaître son métier. La bouquiniste illétrée de Chennai a pourtant fort à faire. En Inde aussi les clients réguliers se font rares. Si la demande est forte en comics ou aux romans, les clients viennent nombreux pour acheter des manuels d'ingénierie de seconde main.

 

 

Read More                                                                     Starzyia (CC BY-ND 2.0)

 

 

Fondé en 1960, cet établissement assez peu banal a été dirigé par Alwar, aujourd'hui âgé de 95 ans. Depuis une quinzaine d'années, Marie l'a rejoint, et dirige la bouquinerie depuis 2010, du fait de la santé défaillante du créateur. « Les clients réguliers qui avaient l'habitude de nous rendre visite et d'acheter quelques classiques tous les jours sont désormais morts depuis longtemps. Maintenant, la demande se tourne vers les bandes dessinées, les romans, les livres scolaires ou les ouvrages d'ingénierie », explique-t-elle.

 

De la débrouille pour retrouver le bon titre par la mémoire ou par la couverture. De l'astuce, il en faut encore les jours de pluie quand sa bâche n'empêche pas les livres de prendre l'eau. Il faut attendre une éclaircie et déposer le papier mouillé sur le terre-plein de la route et attendre le séchage.

 

Véritable attraction médiatique, Mary n'a pas encore profité de sa popularité. Ni les caméras, ni les promesses ne lui ont offert un toit solide au-dessus de la tête. Mais de toute façon, les coûts de construction sont hors de portée, les frais représenteraient le salaire d'un assistant qu'elle n'a pas. Et surtout des démarches administratives sans les documents appropriés. Reste la débrouille et l'aide-volontaire de quelques clients quand elle ne retrouve pas le bon livre.