medias

Bpi : victoire des personnels, la direction revient sur ses choix

Nicolas Gary - 21.06.2018

Edition - Bibliothèques - BPI mouvement social - grève personnels Bpi - directrice BPI décisions


Cinq ans après le départ de la direction de la Bpi de Patrick Bazin, initiateur d’un grand projet de rénovation, Christine Carrier, actuelle directrice, a fait face à un mouvement social dont l’origine prend toujours sa source dans la critique de ce même projet. 

 

#bpi
Charlotte Henard, CC BY SA 2.0
 

 

Après plusieurs journées de grève, et des négociations difficiles, les personnels ont fini par obtenir l’examen et la prise en compte d’aménagements et de propositions qu’ils portaient jusqu’ici en vain. 

 

« Ce sont des points qui étaient essentiels, sur lesquels enfin nous avons été entendus », nous assure un proche du dossier, satisfait des concessions obtenues. Une suspension de grève avait été votée, alors que plusieurs revendications avaient été entendues. Une simple suspension, car les personnels étaient tout disposés à reconduire le mouvement de grève dès ce mercredi 20 juin, « si la direction ne réagit pas », nous assurait-on. 

 

« Ce qui est fou, c’est que l’on reprend les mêmes revendications que celles portées quand Patrick Bazin était à la présidence. Son projet était littéralement flou, bancal, et mal pensé — et à l’époque, le ministère de la Culture [Aurélie Filippetti, NdR] ne s’était pas prononcé sur la seconde version envoyée. »
 

En outre, le management, quoique moins brutal, « ne respecte pas davantage l’expertise des personnels. Les décisions sont prises sans réelles concertations. La véritable victoire est d’avoir réussi à faire revenir la direction sur des décisions qu’elle considérait comme acquises ». 

 

De nouvelles concertations à attendre
 

Pour revenir aux avancées remportées par les personnels après ce mouvement de grève, certains ont été poussés par l’actualité. En effet, sur l’implantation des bureaux, plusieurs incidents ces deux dernières semaines — notamment des bagarres entre lecteurs pendant la période de préparation du bac — a manifestement terminé de convaincre de maintenir un plus nombre de bureaux d’accueil et d’information.

Et ce, afin de répartir une présence du personnel dans tous les espaces et donc de garantir le calme et la sécurité des lecteurs. 

 

Plusieurs autres revendications, assez techniques, ont été consenties, même s’il restera des éléments à réfléchir. « Ils devront encore faire l’objet d’une concertation avant décision ainsi que d’échanges avec les architectes afin qu’ils en étudient la faisabilité », indique la directrice dans un courrier adressé aux personnels.

 

Celle-ci insiste par ailleurs sur les risques de retard que les architectes redoutent : si de nouvelles modifications des espaces d’accueil ou des demandes successives devaient se présenter, elles auraient de sérieuses conséquences sur la suite. 

 

« J’attire donc votre attention sur le fait qu’il s’agit là de la dernière étape d’une concertation sur la configuration des pôles et des points service/relais », pointe la directrice. En revanche, « l’organisation du service public dans les espaces rénovés fera l’objet d’un travail approfondi qui démarrera en septembre ». 

 

Le personnel qui aurait préféré parler organisation du travail, mais aussi des collections et des espaces de lectures, « avant les transformations architecturales, reste donc vigilant ». 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.