Bragelonne et Milady recherchent de nouveaux auteurs de romance

Nicolas Gary - 02.08.2013

Edition - Les maisons - éditions Bragelonne - éditions Milady - romance


À compter d'aujourd'hui, les éditions Bragelonne et Milady viennent de lancer un appel à textes, ouvert jusqu'au 1er décembre. Les livres proposés et retenus seront publiés dans la collection Milady Romance, avec quatre critères essentiels. Enfin, cinq. Le premier, il faut que l'on soit dans la romance. Pour le reste, on peut la décliner sur le mode paranormal, historique, contemporain ou érotique. 

 

 


 

 

Pour participer, il suffira d'envoyer son manuscrit à cette adresse, et respecter quelques critères simples : 250.000 signes (ponctuation et espaces compris), et une oeuvre qui se destine à un public adulte. Enfin, le livre ne doit pas faire l'objet d'un contrat d'édition chez un autre éditeur. « Bien entendu, tous les goûts et inclinations sont les bienvenus, alors… faites-vous plaisir », clame l'éditeur.  

 

Les projets retenus seront par la suite publiés dans le catalogue numérique de Bragelonne, à compter de 2014. « Que vos personnages se content fleurette ou empruntent des chemins bien tortueux pour arriver à leurs fins amoureuses, nous avons hâte de vous lire et de découvrir ce que vous nous aurez concocté. » 

 

En soi, l'appel à texte n'est pas une mauvaise chose, mais le développement des collections numériques exclusives est évidemment une piste particulièrement intéressante. D'autant plus qu'aujourd'hui, la commercialisation numérique n'est plus considérée comme un second choix. Et on le sait, la romance est un genre qui profite largement de l'essor du format numérique. 

 

La maison spécialisée, Harlequin, nous avait expliqué que le genre était en formidable croissance dans le domaine numérique. Ainsi, en 2012, l'éditeur a augmenté ses ventes de 300 %, en regard de 2011. Et pour 2013, on s'attend à faire au moins 250 % de mieux. « Il nous a fallu cinq ans, depuis 2008, pour atteindre le million d'exemplaires vendus. Eh bien, en 2013, nous devrions vendre un million supplémentaire. »

 

Pour mémoire, l'éditeur de 50 nuances de Grey, JC Lattès, nous a annoncé que la trilogie s'était écoulée à 3 millions d'exemplaires, dont 3 % en numérique.

 

Si pour expliquer le succès des ebooks de romance, genre qui peut se révéler embarrassant à assumer pour certains, était plus d'une fois évoqué l'attrait pour l'anonymat offert par les dispositifs de lecture numérique, l'explication est néanmoins contestée. Le format dématérialisé et les contenus accessibles directement au travers des appareils mobiles, seraient avant tout un argument pour qui dévore des séries et peut en acquérir la suite sans difficulté. 

 

« Pour les lecteurs de romance, le numérique représente une facilité de lecture, une commodité. Donc, des lectures supplémentaires. La lecture était déjà nomade, et nous croyons beaucoup à son développement sur mobiles. C'est aussi pour cela que nous avons lancé les applications mobiles : ce sont des outils de convergence pour ne jamais quitter sa lecture », précisait Harlequin. 

 

Et d'ailleurs, le plus grand marchand d'ebooks de la planète, Amazon, ne s'y est pas trompé, en créant un posdcast, Kindle Love Stories, nouvelle catégorie au sein des filiales éditoriales.