Brasserie des Deux Magots : une tradition littéraire qui perdure

Victor De Sepausy - 04.04.2018

Edition - Société - brasserie Paris littéraire - brasserie Deux Magots - prix littéraires Deux Magots


Début janvier, la célèbre brasserie parisienne a décidé d’entamer quelques travaux. Une manière pour la maison familiale de renouveler son offre, certes, sans perdre de vue ses bases. Pour Catherine Mathivat, la directrice, il faut parler d’« évolution sans révolution ».



 

 

Les Deux Magots, un café littéraire qui jouit d’une certaine singularité dans le paysage germanopratin. La brasserie héberge, à la différence du Flore et d’autres établissements, plusieurs prix littéraires. D’abord, le prix des Deux Magots, créé en 1933 et qui a récompensé cette année Julie Wolkenstein, avec Les Vacances (P.O.L).

 

Mais c’est également le prix Apollinaire, attribué à Serge Pey pour Joselito pour l’édition 2017, que le lieu accueille. Ce « Goncourt de la poésie » est revenu vers ses premières origines, alors que le poète Apollinaire y avait justement ses habitudes. 

 

Et vient enfin le prix Pelléas. Créé en 1997 dans le cadre du lancement du Festival de Nohant à l’initiative du philosophe Jean-Yves Clément, il récompense le meilleur ouvrage consacré à la musique. Tous trois sont au cœur de la stratégie, comme les soirées jazz du jeudi qui produisent la fine fleur du jazz actuel.  

 

Prix Apollinaire : “Les livres primés valent généralement
les romans du Goncourt“

 

Aujourd’hui, Catherine Mathivat, quatrième génération de la famille Boulay Mathivat – à la tête de l’établissement depuis 1914 – dirige la maison centenaire où elle travaille depuis plus de 25 ans. Elle s’est associée à Jacques Vergnaud, directeur général depuis début 2017, pour mener à bien cette transformation et développer l’image de marque de la maison. 
 



 

Premier changement dans le nouveau décor, l’abandon du rouge opéra que l’on trouvait dans les rideaux pour revenir à la couleur d’origine retrouvée sous les couches successives du plafond. Un vert émeraude audacieux, que l’on découvre dans rideaux et corniches, tonifie le lieu. Les deux sculptures mythiques habillées elles-mêmes de vert n’en sont que plus présentes... 
 

L’espace est donc plus clair, mieux valorisé, et aux premiers rayons de soleil, on a vu tout un chacun s’emparer de la terrasse... Car la maison souhaite également promouvoir sa dimension artistique, avec les prix littéraires. D’ailleurs, les journaux sont proposés librement et se multiplient, de même que les livres qui font l’actualité littéraire des meilleures maisons d’édition parisiennes sont à disposition dans les bibliothèques. 

 

Pour le reste, il suffit de s’y rendre pour découvrir...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.