Brésil : l'industrie du livre a vécu une douloureuse année 2015

Clément Solym - 06.06.2016

Edition - Economie - Brésil industrie livre ventes - Brésil marché livre - Brésil livre numérique ventes


Le monde du livre au Brésil affiche des résultats intéressants pour l’année 2015, avec une croissance forte du livre numérique. Mais la crise a été fortement ressentie dans le secteur, et à l’exception du numérique, tous les curseurs sont dans le rouge. L’enquête menée par la Câmara Brasileira do Livro (CBL) et le Sindicato Nacional dos Editores de Livros (SNEL) montre l’étendue des dégâts.

 

Google Street View - Sao Paulo graffiti

Kevin Dooley, CC BY 2.0

 

 

En 2015, près de 8400 livres de moins furent produits : l’année accuse un recul de 13,8 % en regard de 2014. Avec pour conséquence directe de faire reculer le chiffre d’affaires – 5,231 milliards contre 5,408 milliards de réaux l’année passée (1,3 milliard € contre 1,35 milliard €). Les ventes de livres sont en recul de 10,65 % avec 389 millions d’exemplaires écoulés contre 435 millions. 

 

L’enquête couvre les ventes de 189 éditeurs membres, et laisse évidemment de côté les auteurs indépendants et des éditeurs qui ne seraient pas affiliés à la CBL ni au SNEL. 

 

Seul le segment numérique offre un rayon de soleil : avec 1,264 million d’exemplaires écoulés, le marché pèse pour 20,439 millions de réaux, soit 5,1 millions €. Une croissance de 21 % par rapport à 2014, qui affichait 16,790 millions de réaux. Certes le potentiel est très intéressant, mais les résultats sont encore très loin de pouvoir compenser le recul des revenus qu’encaisse l’édition brésilienne. 

 

D’autant plus que le prix moyen des ouvrages semble avoir augmenté, si l’on se fie au ratio entre les revenus des ventes et l‘augmentation du nombre d’exemplaires écoulés. Le prix moyen était de 13,84 R $ en 2014 contre 16,16 R $ en 2015 – et si le chiffre d’affaires augmente de près de 20 points, les ventes, elles, ne sont en croissance que de 5 %. 

 

Depuis 2012, des opérateurs comme Amazon, Kobo et Apple ou encore Google, sont en train de se partager le marché brésilien du livre, et le contexte est clairement plus favorable au développement. La crise économique qui a touché le pays a nécessairement impacté les ventes de livres : le PIB brésilien qui faisait des envieux a diminué de 3,8 % en 2015, fragilisant l’ensemble de l’économie.

 

  Chiffres de l'industrie du livre au Brésil 2015