Brésil : Les ventes de livres augmentent, le prix du livre aussi

Clément Solym - 23.07.2014

Edition - Economie - Brésil livres - édition textes - vente exemplaires


Avec une hausse de 4,13 % du nombre de ventes de livres en 2013, le marché brésilien du livre se porte bien. La Câmara Brasileira do Livro, entité qui vise la promotion de l'édition locale et la culture du livre, vient de présenter ses résultats sur l'ensemble de l'année passée. Tous plutôt positifs.

 

 

Livraria Cultura Cine Vitória

CesarCardoso, CC BY 2.0

 

 

Le Brésil sera le pays invité d'honneur du Salon du livre de Paris, pour 2015, même si cela n'enchante pas tout le monde. Le Centre national du livre a pourtant fait en sorte de débloquer un budget de traduction  permettant aux maisons de disposer de titres pour l'occasion. Un traducteur mieux payé, est un traducteur qui peut aller plus vite - parce qu'il n'a qu'un seul titre. 

 

En attendant de rencontrer l'édition brésilienne, le marché du livre, pour 2013 a connu une hauss de 4,13 % des ventes, avec 279.660 millions d'exemplaires écoulés, contre 268.560 en 2012. Les ventes au gouvernement ont augmenté de 20,41 %.

 

En termes financiers, le secteur est également sur la bonne voie : avec 5,35 milliards Réal (1,8 milliard €), c'est une croissance de 7,52 %, sur l'année passée. Toutefois, l'Índice de Preços ao Consumidor Amplo (ICPA, ou Indice des prix à la consommation), affiche une variation de 5,91 % sur l'année. 

 

Ainsi, en prenant en compte les différents éléments, dont le retour de l'intervention du gouvernement, et l'inflation, la croissance réelle serait de 0 %. 

 

Le prix du livre a, en moyenne, augmenté de 1,7 % sur l'année, avec la plus forte hausse enregistrée dans le domaine religieux - 14,6 %. Les ouvrages scientifiques, techniques et professionnels montent de 8,74 % et l'enseignement de 4,7 %. 

 

De son côté, la vente de livres numériques a augmenté de 225,13 % entre 2012 et 2013, tout en ne continuant à ne représenter qu'une très petite partie du chiffre d'affaires total du secteur. 

 

Karine Pansa, présidente de la CBL, estime que les données recueillies permettent de clairement définir les tendances du marché, et montrent vers quels axes concentrer le travail. Le tout pour « travailler plus efficacement à remplir l'objectif principal de la diffusion de la lecture et l'élargissement de l'accès aux livres dans le pays ». 

 

L'un des autres points est que ces mesures des performances de l'édition, annuellement, offrent un regard sur les segments qui obtiennent les meilleurs résultats. Le canal de la distribution est par exemple en croissance, note Sonia Jardim, président du SNEL, Sindicato Nacional dos Editores de Livros. (via CBL)