Brexit : Matt Hancock remplace Ed Vaizey au ministère de la Culture

Nicolas Gary - 16.07.2016

Edition - International - Matt Hancock culture - Ed Vaizey bibliothèques - Brexit ministère Culture


Les conséquences du vote en faveur du Brexit ont conduit à la nomination de Theresa May, comme Première ministre du Royaume-Uni. Dans la foulée, Boris Johnson ancien maire de Londres a pris la diplomatie. Et poursuivant le jeu des chaises musicales, on apprend le départ de Ed Vaizey, ministre de la Culture, qui est remplacé par le député de West Suffolk, Matt Hancock.

 

 

 

L’annonce du départ d’Ed Vaizey s’est faite tout naturellement... sur Twitter 

 

 

Au plaisir de soutenir le gouvernement depuis l’arrière-ban #vexit

 

 

De quoi laisser malgré tout dubitatif sur l’avenir de son rôle politique au sein du Royaume-Uni. Mais sans faire de bilan trop hâtif, Ed Vaizey comme ministre de la Culture n’a pas été une sinécure, notamment pour les bibliothèques publiques qui ont payé cher l’addition.  

 

Ed Vaizey et les bibliothèques britanniques, le calvaire...

 

Depuis plusieurs années, le secteur est frappé par une cure d’austérité sévère, qui a conduit à la fermeture de nombreux établissements, mais les a également contraints à recourir aux bénévoles pour assurer le maintien de leurs services. 

 

Durant des mois que les critiques ont régulièrement plu sur le ministre de la Culture Ed Vaizey : « Il était à la radio ce matin même pour expliquer combien les bibliothécaires professionnels étaient importants, et que les volontaires ne pourraient jamais les remplacer. Mais jusqu’à présent, il n’a fait qu’encourager la gestion des établissements par des volontaires », soulignait ainsi fin mars Laura Swaffield, à la tête de Library Campaign, qui rassemble des militants et activistes mobilisés pour le maintien du réseau  

 

En réponse au départ annoncé sur les réseaux, son remplaçant, Matt Hancock, qui a quitté le Cabinet Office, s’est donc offert sa propre annonce, de la même manière, sur Twitter. 

 

 

 

Il en a toutefois profité pour saluer le départ de son prédécesseur : 

 

 

 

Hancock a notamment travaillé comme ministre de l’Énergie. Il fut également, avant de devenir député, conseiller économique de George Osborne. Il se dit amateur de cricket et de courses...