Brisingr : le prochain Harry Potter et plus gros que le Da Vinci Code

Clément Solym - 25.09.2008

Edition - Société - Brisingr - Paolini - dragon


Le match est anthologique, et finalement le magicien de Rowling ne servira que de référence pour savoir qui, des vampires de Meyer ou du dragon de Paolini sera le héraut des maisons d'édition. D'un côté Hachette, de l'autre Random House. Et le combat fait rage. Mais le troisième tome de la série de Christopher Paolini a déjà montré quelques preuves de sa réussite.

Lancé hier en Australie, pas vraiment connu pour son attrait pour les livres, le livre est décrit comme le prochain Potter et plus important que le Da Vinci Code de Dan Brown. Autrement dit, des best-sellers de renommée internationale. Signe manifeste de la confiance, 150.000 exemplaires ont été tirés pour l'Australie, quand le Da Vinci Code ne sortait qu'à... 3000 exemplaires.

Même John Grisham, l'un des plus sérieux auteurs n'a connu dans le pays qu'un tirage à 80.000 exemplaires.

Certains recommandent la prudence, et de ne pas s'enflammer, mais bon nombre d'acteurs impliqués reconnaissent aisément qu'au cours de leur carrière, ils n'avaient jamais vu ça, chez Random House. La série se poursuivra avec un tome 4, assurément, mais avant même la mise en vente de Brisingr, un mot scandinave signifiant le feu, un quart du tirage était précommandé...