Brouillons, mails et bulletins de Ian Mc Ewan rendus publics

Louis Mallié - 16.05.2014

Edition - International - Ian McEwan - Harry Ransom Center - Archive littéraires


Dans un communiqué, le Harry Ransom Center - bibliothèque et musée de l'Université du Texas à Austin, a fait l'acquisition pour la modique somme de 2 millions $ des archives de l'écrivain écossais Ian McEwan. Ses premiers essais littéraires datés des années 60, ou encore la totalité de sa correspondance mail depuis 1997 seront donc librement accessibles pour les étudiants et les chercheurs de l'université en libre accès.

 

 

 

« C'est une opportunité rare de partager le travail d'une vie, celui d'un auteur internationalement acclamé dont les travaux constituent un grand intérêt pour les lecteurs du monde entier », a déclaré le directeur du centre, Stephan Ennis. Il s'agit donc d'un apport majeur pour la génétique littéraire, discipline consistant à étudier les oeuvres à partir de leurs brouillons : « les archives de McEwan donneront aux étudiants et aux universitaires un accès et un aperçu dans le développement de ses romans acclamés par les romans. » 

 

Outre de nombreux brouillons et manuscrits,  le Harry Ransom Center a donc fait l'acquisition de nombreux documents personnels de l'auteur, de natures les plus diverses : bulletins scolaires, lettres, mails, une poignée d'albums photos conservés par sa mère…. Parmi la riche correspondance de l'auteur âgé maintenant de 66 ans, on trouvera des lettres de plusieurs personnalités littéraires comme Christopher Hitchens, David Lodge, Harold Pinter, Philip Roth, ou encore Salman Rushdie.

 

Bulletin scolaire de l'écrivain alors âgé de11 ans, 

parmis les commentaires on peut lire, « Bien travaillé - parfois négligeant »

 

 

L'oeuvre de Ian McEwan a joui d'un succès mondial : traduite dans plus de 30 langues elle a été récompensée par de nombreux prix, dont le Booker Prize, le Prix Fémina Étranger, ou encore le Germany's Shakespeare Prize.  

 

L'intérêt de l'acquisition a donc été souligné par l'auteur lui-même. Dans un entretien accordé au centre à l'occasion de l'achat, il a déclaré que : « le chemin de l'élaboration d'un roman emprunte parfois des détours surprenants : (…) par exemple mon roman Atonement [ Expiation en français ] était à l'origine une oeuvre de science fiction censée se passer dans trois siècles ». Surprenant en effet, quand on sait que le roman, se passe non pas dans trois siècles… mais en 1935 !

 

Et le Harry Ransom Center n'aura pas seulement l'occasion d'accueillir de nouvelles archives littéraires : l'auteur lui-même de Amsterdam et Expiation viendra donner une conférence le 10 septembre en l'honneur de l'acquisition.