Brûler les livres et les films de Harry Potter : Rowling prête le briquet

Cécile Mazin - 02.02.2017

Edition - International - trolls internet Trump - Rowling intelligence livres - Harry Potter brûler


Toujours prompte à réagir à l’activité politique, et témoigner de ses propres positions, Rowling a attiré les trolls. Ses propos sur les décrets qu’a signés Donald Trump, ont provoqué des réactions stupides, certes, mais dont la romancière a joué avec brio. Et finesse. Allumer-le-feu...!

 

The Making of Harry Potter

Dave Catchpole, CC BY 2.0

 

 

Quand elle apprend qu’un ancien fan a décidé de brûler tous ses livres Harry Potter, Rowling se change en soldat du feu. Le décret interdisant à des ressortissants de pays musulmans d’entrer sur le territoire américain fait du bruit, partout dans le monde. Entre autres réponses, elle s’est fendue d’un message citant l’évangile de Matthieu, 16 h 26 : « Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? »

 

Évidemment, cela visait Donald et sa volonté de se faire haïr du monde entier. Et pour un des fans, l’idée qu’elle puisse s’opposer au 45e président américain a fourni l’occasion d’une vendetta. Brûler livres et DVD, voilà qui n’intimide pas Rowling :

 

 

Eh bien, la fumée de DVD pourrait être toxique et j’ai de toute manière votre argent, donc je vous en prie, prenez mon briquet.

 

 

Et d’autres messages ont jailli dans la même veine, auxquels Rowling a répondu avec calme et finesse :

 

 

Je suppose que ce qu’ils disent est vrai : vous pouvez amener une fille à lire des livres sur la montée et la chute d’un autocrate, mais pas la faire réfléchir pour autant

 

 

Avec ses 9,37 millions d’abonnés, la romancière dispose d’une force d’influence qu’on lui reproche. Elle ne s’est jamais caché qu’elle en userait pour toutes les causes qui lui semblent justes.